Cession Commerce

Soldes d'hiver : les commerçants parisiens sont déçus

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Pour les commerçants parisiens, le bilan des soldes d'hiver 2010 s'avère plutôt décevant. Une enquête de la CCIP (Chambre de commerce et d'industrie de Paris)  menée par le CROCIS (Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services) auprès de 300 commerçants de la capitale constate tout d'abord une faible fréquentation dans les commerces. 
Après une saison automne-hiver particulièrement décevante, ils ont pu constater la désaffection des soldes d'hiver. Plusieurs raisons à cela : les clients sont habitués à bénéficier de prix réduits toute l'année et les conditions climatiques ont perturbé la fréquentation des commerces lors des premiers jours.
Une hausse très modérée des chiffres d'affaires. Pour plus de 50 % des commerçants, le surplus de chiffre d'affaires généré par les soldes d'hiver n'excède pas 10 % d'un mois normal. S'ils jugent ce résultat correct, ils estiment qu'il est inférieur à celui de l'hiver précédent.
Peu d'enthousiasme pour les soldes flottants.  Les 3/4 des commerçants parisiens ont décidé cette année de ne pas pratiquer de soldes flottants et 70 % déclarent ne pas avoir l'intention d'y recourir dans les prochains mois. Pourtant, la moitié des commerçants ayant pratiqué les soldes flottants se déclare satisfaite.
Forte concurrence des ventes privées sur Internet. Plus de 70 % des commerçants interrogés estiment que l'essor des soldes et des ventes privées pratiquées tout au long de l'année sur Internet représente une réelle concurrence pour leur activité pendant les soldes traditionnels. Un chiffre d'autant plus important qu'il a bondi de 20 points par rapport à l'été 2008.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises