Cession Commerce

Soldes d'hiver : un démarrage en douceur

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Les soldes d'hiver démarrent dans un contexte difficile, marqué par la multiplication des promotions et ventes privées et l'ascension du e-commerce. Selon une enquête du Crocis de la CCIP, la première journée a enregistré une fréquentation en baisse.

Les soldes d'hiver ont démarré depuis le mercredi 11 décembre à 8 heures, dans un contexte difficile.  Les consommateurs inquiets en raison de la situation économique réduisent leurs budgets et la météo douce des dernières semaines n'a pas permis d'écouler les produits types de l'hiver (doudounes et bottes fourrées). Par conséquence, selon le Crocis, centre d'observation de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP), les commerçants ont peu vendu et attaquent cette période de soldes avec des stocks importants.

Le poids grandissant des promotions et des ventes privées constitue un élement important . Ainsi au lendemain de Noël un certain nombre de commerçants proposait aux détenteurs de cartes de fidélité des remises allant de 30 à 50 %. La multiplication de ces opérations contribue à mettre à mal le côté "rituel" des soldes. Au total, sur l'année 2011, 35 % des achats ont été faits en promotion ou en soldes (traditionnels ou flottants), chiffre en nette hausse en un an.

A cela vient s'ajouter la montée en puissance du e-commerce.  Les ventes en ligne devraient continuer à augmenter cette année, les prévisions étant plutôt optimistes : +23 % prévu pendant les soldes d'hiver, alors que les soldes effectuées en magasins diminueraient de 0,5 %, selon une enquête du Centre for Retail Research.

Une première journée marquée par une fréquentation en douceur
Selon une enquête menée le 11 janvier 2012, auprès d'une cinquantaine de commerçants parisiens de prêt à porter et de chaussures par le Crocis, les commerçants soulignent avoir déjà connu pour un premier jour, des affluences plus importantes par le passé. Cependant même si la fréquentation est moindre, le taux de  transformation est "excellent" selon le Crocis,  lors de cette première journée.
Autre constat de l'enquête : lorqu'ils achètent, il n'est pas rare que les clients repartent avec 4 ou 5 produits, ce qui donne un panier moyen un peu plus élevé cette année.
Le produits textiles, l'habillement et les chaussures sont les plus recherchés, ce qui est moins le cas des produits de décoration ou d'ameublement.


< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises