Cession Commerce

Soldes flottants : le commerce associé souhaite leur suppression

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

ooaa

Alors qu'Hervé Novelli organise aujourd'hui, mardi 14 septembre, une table ronde avec les représentants des professionnels du commerce sur le nouveau régime des soldes instauré par la LME (loi de modernisation de l'économie), la Fédération des enseignes du commerce associé indique vouloir la suppression des deux semaines de soldes flottants. Cette disposition étant souvent décriée par les professionnels du secteur.

Le commerce associé regroupe des réseaux de points de vente contrôlés par des entrepreneurs indépendants associés au sein d'un groupement dans différents secteurs : alimentaire (Intermarché, Hyper U, Super U..), jouets (Joueclub), hôtellerie (Best Western), équipement de la personne, de la maison, sport-loisirs..

Partie prenante de la commission sur les soldes flottants, la FCA réitère ainsi la position de ses adhérents et celle avancée par l'ensemble des fédérations réunies au sein du Conseil du Commerce de France (CDCF). Elle s'appuie sur une enquête réalisée auprès des enseignes de la fédération qui constate que 80 % des répondants n'utilisent globalement pas les soldes flottants. Selon la fédération, ce dispositif ne semble pas adapté aux commerces de proximité, qui a l'inverse des grandes enseignes, ne peuvent communiquer sur cette période, faute de budget mais également réitérer les périodes de promotions par rapport à leurs plus faibles marges.

La FCA ainsi que l'ensemble des acteurs du CDCF souhaite ainsi rétablir ces période de promotions à 2 périodes de soldes fixes. Ils dénoncent également la démultiplication du nombre de dérogations concernant ces soldes fixes.


Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises