Cession Commerce

Soldes : réflexions autour d'un nouveau modèle

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Soldes : réflexions autour d'un nouveau modèle

La formule des soldes est à bout de souffle…Les acteurs concernés envisagent de mener une réflexion globale sur le système actuel afin d’inverser la tendance.

La dernière enquête de l’Observatoire économique régional (Crocis) de la CCI Paris Ile-de-France vient une nouvelle fois de le démontrer : la formule des soldes ne fait plus recette. Faisant ressortir une insatisfaction générale des commerçants, alors que le cru hiver 2017 vient de s’achever ce mardi 21 février. Ainsi 64 % des commerçants interrogés se déclarent déçus de leur résultat. Elément aggravant, ces mauvais résultats font suite à une saison déjà bien morose. La période de Noël s’étant révélée décevante pour près de 60 % des commerçants.

Les causes sont connues : une crise économique qui perdure, des dates inadaptées (53 % d’entre eux les ont jugées trop tardives…) mais aussi la concurrence permanente d’Internet.

Concurrence permanente d’Internet


Pour 76 % des commerçants, les ventes par ce canal viennent concurrencer leur activité pendant les soldes. En effet, le e-commerce ne cesse de progresser. Selon la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance), les dépenses des Français sur ce canal ont augmenté de près de 15 % en 2016. Dans le secteur de l’habillement, Internet représente 15 % des parts de marché.

Autre phénomène mis en cause : les promotions et ventes privées, pratiquées par près de 60 % des commerçants avant la période des soldes. Etant devenues quasi-permanentes, elles diminuent fortement l’intérêt des consommateurs pour les soldes.

Et pourtant, les commerçants restent attachés  à ce rendez-vous traditionnel : 81 % d’entre eux sont fermement opposés à l’idée de supprimer les soldes !

Revoir le dispositif


Alors, que faire ? Réaliser des promotions plus courtes et plus ciblées, à l’image du "Black Friday"  qui a eu lieu le 24 novembre 2016. Près de 60 % des commerçants se disent satisfaits du résultat de cette opération. Pratiquée par 3 % des commerçants en 2014, puis 10 % en 2015, elle a été plébiscitée par 44 % d’entre eux en 2016.

Un fort pourcentage de commerçants (84 %) est favorable à ce que le gouvernement et les fédérations de commerçants planchent sur une révision du dispositif des soldes.

Dans ce contexte, la CCI Paris Ile-de-France va mener, elle aussi, en 2017 une réflexion globale sur ce sujet avec l’ensemble des acteurs concernés.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises