Cession Commerce

Soldes saisonniers, flottants et sur Internet : la CCIP propose des améliorations

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

La CCIP propose dans un rapport présenté le 17 février par Philippe Houzé d'améliorer et de simplifier la réglementation des soldes, s'appuyant sur la dernière enquête "soldes d'hiver",publiée récemment par le Crocis, et faisant état d'un bilan en demi-teinte pour le cru 2011.

En ce qui concerne les soldes saisonniers, 89 % des commerçants interrogés ont jugé la date des soldes, le 12 janvier, "beaucoup trop tardive", ce qui a entraîné une perte de chiffre d'affaires de près d'une semaine par rapport à l'an dernier. La CCIP propose donc d'avançer la date de début des soldes d'hiver au 10 janvier au plus tard.

A propos des soldes flottants,
seul 1/3 des commercçants a efféctué une opération de ce type en 2010. La CCIP estime qu'il faut optimiser ce dispositif en mobilisant les commerçants autour d'une date commune. Elle propose également de créer un évenement commercial autour des mois d'avril et d'octobre, avec le concours des CCI, unions commerciales et organisations professionnelles. Rapellons que le gouvernement a choisi de maintenir le dispositif des soldes flottants souvent décrié par les associations de commerçants.

S'agissant des soldes sur Internet, le rapport souligne leur succès croissant (+14 % par rapport à 2010) mais relève quelques contournements de la réglementation. Il propose de clarifier leur statut en fixant une date de démarrage identique pour les soldes en magasin et les soldes en ligne. En outre, il suggère de renforcer les contrôles des cyber enquêteurs de la DGCCRF, en particulier sur certaines annonces trompeuses.

Reste à voir si ces propositions seront suivies d'effet...


< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises