Cession Commerce

Soldes : vers une révision du dispositif

Par Sophie MENSIOR - Le 28 / 06 / 2017
Suivre sur Twitter

Soldes : vers une révision du dispositif

Les soldes font de moins en moins recette, concurrencés par des promotions toute l’année. Bruno le Maire se déclare à prêt revoir leur organisation,ce que souhaite la CCI Paris Ile-de-France.

Alors que les soldes démarrent ce mercredi 28 juin jusqu’au mardi 8 août 2017, la CCI Paris Ile-de-France avance des propositions  afin d’optimiser ce dispositif pour les  commerçants. Compte-tenu de l’évolution des attentes des consommateurs et des pratiques commerciales (ventes privées en forte hausse, offres attractives du e-commerce avec des ventes flash, possibilité de pré-remplir son caddie sur internet avant le démarrage officiel…)

En effet, ce rendez-vous traditionnel n’est plus aussi attendu qu’avant. Selon une étude de l’Observatoire économique régional de la CCI Paris Ile-de-France (Crocis) réalisée en juin 2016, 50 % des commerçants parisiens déclaraient avoir pratiqué des réductions dans les semaines précédant les soldes. D’autre part, un sondage réalisé pour LSA souligne une baisse de 4,4 % du taux des Français ayant répondu à l’appel des soldes d’hiver 2017 par rapport à l’an dernier.

Quatre pistes de modifications


Dans ce contexte, la CCI Paris Ile-de-France propose 4 mesures :

-avancer la date de démarrage des soldes d’hiver dans les jours suivant le 1er janvier, à savoir le premier mercredi de janvier ou le lendemain si le mercredi tombe le 1er janvier

-réduire la période officielle des soldes de six à cinq semaines, afin d’éviter une baisse de fréquentation des commerces

-renforcer les contrôles de la DDCCRF, afin de sensibiliser les commerçants sur la nécessaire transparence des réductions de prix pendant les soldes.

-fédérer les commerçants collectivement autour d’un évènement promotionnel attractif de 3 ou 4 jours en novembre ou dès la rentrée de septembre, à l’instar du Black Friday.

Concertation avec tous les acteurs du commerce


Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, se déclare sur la même ligne. Alors qu’il inaugurait mercredi matin les soldes d’été dans les grands magasins parisiens, il a annoncé qu’il allait ouvrir «  une concertation avec tous les acteurs du commerce », afin de revoir et d’améliorer leur organisation.

« Les soldes restent un moment important mais l’organisation actuelle n’est pas satisfaisante. On peut améliorer les choses », a-t-il  estimé.  Raccourcissement de la période et meilleure articulation avec le commerce en ligne semblent être les pistes de travail.
 

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises