Cession Commerce

Tourisme : la clientèle française est de retour

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Tourisme : la clientèle française est de retour

Malgré les attentats parisiens, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques hexagonaux a progressé de 2 % en 2015. Une hausse entièrement portée par la clientèle française (+3,1 %).

La clientèle française est de retour dans les hébergements collectifs touristiques. En 2015, leur fréquentation est en hausse de 2 % en France métropolitaine, soit 8 millions de nuitées supplémentaires. Cette hausse est entièrement portée par le clientèle française (+3,1 %) , plus nombreuse dans tous les types d’établissements après trois années de baisse. C’est le constat d’une enquête de l’Insee.

Les nuitées étrangères reculent légèrement (-0,3 %). En hausse modérée aux trois premiers trimestres, malgré un mois d’août décevant en camping, elles se replient fortement en novembre et décembre, suite aux attentats parisiens du 13 novembre dernier.

Fréquentation chinoise record


Malgré une chute au dernier trimestre, les nuitées étrangères augmentent sur l’ensemble de l’année dans l’hôtellerie.
La hausse de la fréquentation chinoise est spectaculaire (plus de 1,1 million de nuitées supplémentaires). Onzième clientèle étrangère en 2013 et neuvième en 2014, elle atteint le septième rang en 2015. D’autres clientèles lointaines sont en repli (russes, japonais, brésiliens).

Dans les campings, la fréquentation française s’accentue : elle gagne 3,7 millions de nuitées en 2015, après environ un million de nuitées supplémentaires chacune des deux années précédentes.
En revanche, l’hôtellerie de plein air pâtit de la désaffection de ses 3 principales clientèles étrangères : la fréquentation recule de 5,4 % pour les néerlandais, de 1,9 % pour les britanniques et dans une moindre mesure de 0,4 % pour les allemands.

Les établissements du littoral restent les plus prisés


Autre constatation faite par l’Insee : dans l’hôtellerie et les campings, plus l’établissement est classé, plus son taux d’occupation est élevé.

Enfin en 2015, ce sont les hébergements du littoral qui ont bénéficié de la plus forte hausse de fréquentation, avec un gain de 4,4 millions de nuitées. L'augmentation la plus forte a été enregistrée en Bretagne (+ 6 %).

Dans l’agglomération parisienne en revanche, la fréquentation touristique a reculé, en raison des évènements du 13 novembre dernier.
 
 
 
 
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises