Cession Commerce

TPE : les agences immobilières au top, l'électroménager fait flop

Par Sophie MENSIOR - Le 27 / 04 / 2018
Suivre sur Twitter

ooaa
TPE : les agences immobilières au top, l'électroménager fait flop

En 2017, la croissance se fait attendre pour les Très petites entreprises avec un indice global en recul de 1 %. C’est le bilan général de l’enquête les Tops et les Flops FCGA-Banque Populaire. Tour d'horizon par secteur et par profession.

En 2017, les TPE n’ont pas bénéficié de l’embellie que connait  l’économie française. C’est ce que révèle la traditionnelle enquête de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés), réalisée en partenariat avec Banque Populaire, sur les « tops et les flops » des TPE.

Après 4 années de baisse, l’indice 2016 (-0,6 %) paraissait annonciateur d’une reprise mais ce scénario n’a pas eu lieu pour les petites entreprises de l’artisanat, du commerce, du bâtiment et des services. Celles-ci terminent l’année 2017 avec un indice global en recul de 1 %.

Effondrement du secteur culture/loisirs

Pour la FCGA, trois enseignements sont à retenir  de cette enquête :

-cinq secteurs sur 12 étudiés présentent des taux d’activité positifs, compris entre +0,2 % (commerce et réparation auto) et +2,2 % (entreprises de parcs et jardins) alors qu’ils enregistraient des chiffres d’affaires en repli ou inférieurs à 1 % en 2016.

-Considéré comme le moteur de l’économie de proximité, l’artisanat du bâtiment améliore relativement sa performance : -1,3 % en 2017 contre -2,1 % en 2016. Alors qu’en 2016 aucune activité du secteur n’affichait un taux positif, en 2017 deux professions renouent avec la croissance : les entreprises de terrassement et des  travaux publics : +3,8 % contre -1,8 % l’année précédente, et les artisans carreleurs-faïenciers (+0,4 % contre -1,4 %).

-L’effondrement le plus important est celui du secteur culture/loisirs, en baisse de -4,4 %. Des activités emblématiques enregistrent une chute de leurs ventes. La librairie-papeterie-presse est à -6,1 %. « Cela est du à la concurrence d’Internet et à celles des grandes surfaces culturelles, comme Cultura, qui sont très actives, organisent des animations, des dédicaces… », commente Yves Marmont, président de la fédération. Les commerces d’articles de sport sont en recul de -5 %. Quant aux débitants de tabac, ils sont à -5,9 %. Entre la hausse du prix du tabac, le paquet neutre et les campagnes anti-tabac, cette profession est en crise.

Hit-parade des professions

L’enquête délivre également  le hit-parade des professions :

Les TOPS

  • Les agences immobilières : +9,4 %

  • Les commerces de cycle : +4,5 %

  • Les entreprises de terrassement et travaux publics : +3,8 %


Les FLOPS

  • L’électroménager TV-Hifi : -7,2 %

  • Les librairies : -6,2 %

  • Les débitants de tabac-journaux-jeux : -5,9 %


Pour 2018, la FCGA prévoit une légère amélioration par rapport à 2017, avec une projection  à -0,4 %. « La croissance devrait se poursuivre mais elle devra être suffisamment soutenue pour impacter favorablement les petites entreprises », estime Yves Marmont.
 

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises