Cession Commerce

TPE : les Tops et les Flops 2015

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Malgré certains signes encourageants, la situation reste difficile pour les petites entreprises du commerce de l’artisanat et des services, selon l’enquête annuelle FCGA-Banque Populaire.

« Quelques signes de convalescence mais toujours dans un état critique ». C’est ainsi que peuvent se présenter les petites entreprises du commerce et de l’artisanat en 2015 d’après l’enquête annuelle de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés), réalisée en partenariat avec Banque Populaire.

Avec un indice moyen d’activité  en recul de 1,7 % (contre -3,2 % un an plus tôt), la situation économique de ces petites entreprises reste globalement fragile, malgré les tendances encourageantes observées dans certaines professions.

Artisanat du bâtiment : un difficile redressement


Tous les secteurs analysés par l’enquête de la FCGA affichent des taux d’activité négatifs entre -0,2 % (équipement la maison) et -3,4 % (équipement de la personne) qui traduisent soit des reculs nets, soit des mouvements d’amélioration relative par rapport à l’année précédente. Pas un seul taux sectoriel positif n’est enregistré en 2015.

L’artisanat du bâtiment, considéré comme la locomotive économique des TPE, se redresse difficilement (-2, 7 % contre -7,5 % en 2014). Selon la fédération, "presque toutes les professions du secteur améliorent relativement leur chiffre d’affaires sans pour autant renouer véritablement avec la croissance".

Le commerce de détail alimentaire est le secteur, qui concentre le plus grand nombre de professions affichant un taux d’activité au-dessus de zéro : vins et spiritueux (+2,8 %), fruits et légumes (+2,5 %), poissonnerie-primeurs (+1,4 %) et crémerie-fromagerie (+0,4 %)

Le palmarès des secteurs


Sept secteurs améliorent relativement leurs performances :  l’équipement de la maison : -0,2 % (contre -4,5 % en 2014), les services : -0,4 % (contre -3,7 % en 2014), les cafés-hôtels-restaurants : 0,8 % (contre -1,3 % en 2014), les métiers de la santé : -1 % (contre -1,3 % en 2014), les entreprises de parcs et jardins : -1,6 % (contre +1,1 % ), l’artisanat du bâtiment : -2,7 % (contre -7,5 % ) et l’équipement de la personne :  -3,4 % (contre -3,8 %).

Cinq secteurs enregistrent un chiffre d’affaires en recul : la vente et la réparation auto : -2,8 % (contre -1,5 % en 2014), les transports : -2,6 % (contre +0,3 % en 2014), la culture et les loisirs : -2,1 % (contre-1,9 % ), le commerce de détail alimentaire : -0,8 % (contre +0,2 % en 2014) et la beauté-esthétique : -0,4 % (contre -0,1 %).
 

Les Tops et les Flops
 

Sur le podium :


1.       Les magasins de meubles : +3,7 %
2.       Les agences immobilières : +3,4 %
3.       Les cavistes : +2,8 %
 
 
Dans le rouge :

1.       Les studios photo : -7,8 %
2.       Les entreprises de carrelage-faïence : -5,2 %
3.       Les entreprises de plâtrerie-staff-décoration : -4,7 %
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises