Cession Commerce

Travail dominical : la CCIP approuve le compromis

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Alors que le premier ministre François Fillon a annoncé, ce jeudi, le report, en janvier, de l'examen du texte relatif à l'extension du travail dominical, la CCIP (Chambre de commerce et d'industrie de Paris) indique approuver le compromis trouvé avant le débat à l'Assemblée Nationale.
Pour la CCIP, "il est important que le le principe du repos dominical soit clairement réaffirmé dans le code du travail. En même temps",  estime-t-elle, "une certaine souplesse réglementaire est nécessaire pour répondre aux réalités économiques."

Deux points de flexibilité sont essentiels :
-Concernant les zones touristiques, il est devenu indispensable d'élargir les possibilités d'ouverture à tous les commerces de détail, sans restriction sur les types de produits. "Une telle mesure mettra fin à des situations absurdes, qui font qu'aujourd'hui une partie des commerces des Champs-Elysées ne peut ouvrir le dimanche alors qu'il s'agit d'une zone touristique par excellence. Bien des litiges longs et coûteux seront ainsi évités", souligne Pierre Simon, président de la CCIP.
-Une extension du nombre de dérogations accordées par les maires doit être autorisée. En la matière, les autorisations proposées par la CCIP ont été suivies, celles-ci passant de 5 à 8 dimanches par an. Toutefois, la CCIP considère que dans le respect de l'équilibre entre les différentes formes de commerce, les grandes surfaces alimentaires devraient rester fermées.

Enfin sur le plan social et les rémunérations, la CCIP reste attachée au volontariat des salariés et à la négociation collective, à laquelle la loi n'a pas à se substituer. Pour elle, le principe du doublement du salaire ne doit pas être inscrit dans la loi.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises