Cession Commerce

Un bilan contrasté pour l'hôtellerie dans le Grand Ouest

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

ooaa
Un bilan contrasté pour l'hôtellerie dans le Grand Ouest

L'année 2014 aura été mitigée pour l'hôtellerie dans le Grand Ouest. Seul le segment milieu de gamme a connu une reprise. Dans les grandes agglomérations, Rennes et le Mans tirent leur épingle du jeu.

L'année 2014 n'aura pas été celle de la reprise pour l'hôtellerie française. Les chiffres d'affaires, hors Paris et la Côte d'Azur, ont stagné, voire baissé pour certaines catégories. Dans ce paysage plutôt morose, Le Grand Ouest ne déroge pas à cette situation. C'est ce qui ressort de la conférence annuelle des Tendances de l'hôtellerie dans le Grand Ouest, organisée par La CCI Nantes St-Nazaire et In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie (TCH).

Dans cette région, hors agglomérations, les catégories économiques et super-économiques cumulent baisse de l'occupation et des prix moyens. Les chiffre d'affaires hébergement sont en retrait de plus de 4 %. Le littoral ne fait pas exception et affiche des baisses similaires.

Reprise pour l'hôtellerie milieu de gamme

L'hôtellerie du Grand Ouest se distingue toutefois du reste de la France, sur la tranche supérieure du marché. Le segment  haut de gamme et de luxe n'a pas enregistré de progression de la fréquentation et le CA hébergement a continué de baisser en 2014.
A l'inverse, l'hôtellerie milieu de gamme affiche une reprise plus marquée. La hausse de la fréquentation a permis de compenser les baisses de prix moyens et de présenter une croissance modeste mais bienvenue des chiffres d'affaires hébergement.

"La reprise de l'hôtellerie milieu de gamme est une bonne nouvelle pour l'hôtellerie du Grand Ouest. Traditionnellement, c'est la catégorie emblématique de la clientèle d'affaires. On peut espérer que cette progression signe un début de reprise qu'on verra s'accentuer en 2015 et plus certainement en 2016"; commente Olivier Petit, associé tourisme, culture et hôtellerie chez  In Extenso.

Le bilan est contrasté pour les grandes agglomérations de l'Ouest. Nantes et Angers continuent de souffrir de la conjoncture économique, les deux villes voient leur occupation et leur prix moyen continuer de baisser. En revanche, Rennes et Le Mans bénéficient d'une progression de la fréquentation pour stabiliser leur chiffre d'affaires hébergement, voire le faire augmenter.

Pour 2015, les experts d'In Extenso prévoient une croissance  de 0,7 % à 2,6 % du chiffre d'affaires hébergement mais avec de nettes différences selon les catégories.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises