Cession Commerce

Un nouveau dispositif pour aider créateurs et repreneurs franciliens

Par Sophie MENSIOR - Le 16 / 01 / 2018
Suivre sur Twitter

Un nouveau dispositif pour aider créateurs et repreneurs franciliens

La région Ile-de-France met en place un dispositif pour accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprise, « Entrepreneur #Leader ». Trois réseaux sont mis à contribution : BGE PaRIF, InitiActive Ile-de-France et la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France.

Accompagner plus efficacement, dans la durée, les créateurs et les repreneurs franciliens, c’est l’objectif du nouveau dispositif « Entrepreneur # LEADER », déployé par la région Ile-de-France.

«  Avec ce dispositif, nous souhaitons toucher tous les territoires, lutter contre les fractures régionales », précise Alexandra Dublanche, vice-présidente chargée du développement économique de la région.

Taux de pérennité insuffisant

« L’Île-de-France est l’une des régions les plus dynamiques d’Europe et représente 27 % des créations d’entreprises en France. Or le taux de pérennité des projets est insuffisant, notamment dans les quartiers : aujourd’hui le taux de pérennité à  5 ans est de 49,3 % contre 52,9 % à l’échelle nationale. L’accompagnement des entrepreneurs est primordial pour améliorer ce chiffre », ajoute-t-elle.

Concrètement, trois consortiums vont décliner cette politique : le réseau BGE va être en charge de la phase qui précède la création d’entreprise, InitiActive Ile-de-France (qui regroupe les réseaux Initiative Ile-de-France et France Active) sera chargé de la phase de financement et la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France suivra la phase post-création, et ce pendant trois ans.

La région met les moyens puis que 27 ME ont été consacrés en 2017 à la politique d’accompagnement et de financement afin de rendre cette offre plus lisible. Elle sera attentive au suivi de ce dispositif avec la mise en place d’une plate-forme de reporting (extranet numérique).


Accompagner 15 000 personnes par an

Les objectifs sont fixés : accompagner 15 000 personnes par an (soit une hausse de plus de 50 %), en ciblant des publics bien précis : les femmes, les créateurs-repreneurs issus des territoires fragiles (quartiers politique de la ville) et les demandeurs d’emplois.

« Dans leur grande majorité, les porteurs de projet n’ont pas de business model et ne sont pas accompagnés.  Nous voulons offrir la même qualité de services dans l’ensemble des bassins d’emploi » précise Danielle Desguées, directrice générale de BGE PaRIF. Ainsi ceux-ci pourront participer à des ateliers de sensibilisation, réaliser des études de marché et accéder aux couveuses d’entreprise pour tester leurs projets. Pour le financement, l’attribution du prêt combiné à un accompagnement humain spécifique, constitue un gage de réussite et de pérennité. Quant à la partie post-création, un parcours est construit sur mesure avec le chef d’entreprise, avec une hot line pendant la durée de l’accompagnement.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises