Cession Commerce

Un nouveau plan d’épargne retraite pour commerçants et artisans

Par Sophie MENSIOR - Le 04 / 10 / 2019
Suivre sur Twitter

Un nouveau plan d’épargne retraite pour commerçants et artisans

S’inscrivant dans le cadre de la loi Pacte, la mutuelle Garance propose, depuis le 1er octobre, un plan d’épargne retraite individuel (PERI), Garance Sérénité. L’épargne retraite déjà constituée pourra être transférée vers ce nouveau contrat.

Parmi les nombreuses dispositions de la loi Pacte du 22 mai relative à la croissance et à la transformation des entreprises figure la réforme de l’épargne retraite. Celle-ci entraîne la création du nouveau plan d’épargne retraite (PER), qui peut être proposé aux épargnants depuis le 1er octobre 2019. Ce PER remplacera les dispositifs existants : le Plan d’épargne retraite populaire (PERP) et Madelin (pour les travailleurs non-salariés).

Cette réforme vise, selon Bercy, à "développer l’épargne retraite en France". Celle-ci reste faible alors que les Français ont un niveau d’épargne parmi les plus élevés d’Europe (environ 500 milliards d’euros). L’épargne retraite représente seulement 230 Md€ d’encours contre 1700 Md€ pour l’assurance-vie et 400 Md€ pour les livrets réglementés (Livret A, LLDD). « Ce développement limité tient notamment à une offre de produits complexe et éclatée (PERP, PERCO, article 83, Madelin...). Ces produits répondent à des règles hétérogènes et sont peu orientés vers le financement de nos entreprises », complète Bercy.

Devoir de conseil

Même si toutes les règles du jeu fiscal ne sont pas encore connues, la mutuelle Garance qui vise commerçants, artisans et dirigeants de PME-TPE n’a pas attendu et propose depuis le 1er octobre un Plan d’épargne retraite individuel (PERI), baptisé Garance Sérénité. Contrat en points, il garantit le versement d’un capital ou d’une rente viagère, en intégrant les caractéristiques de la loi Pacte.  

Garance a cessé la commercialisation du PERP et du contrat Madelin mais les adhérents, qui ont souscrit à ces produits, pourront continuer à y verser leur épargne. Ils peuvent aussi la transférer dans le nouveau contrat s’ils le souhaitent. « Un outil de simulation permet de savoir s’ils ont intérêt à basculer vers ce produit », indique Philippe Bollecker, directeur général de Garance. « Nous avons un devoir de conseil », ajoute-t-il. Les conseillers vont ainsi à la rencontre des 30 000 clients actifs. 48 heures après le lancement, 102 contrats Garance Sérénité ont déjà été signés, l’objectif étant d’atteindre 5 000 à la fin 2019.

Une campagne de communication accompagne le lancement de ce nouveau produit. Elle sera diffusée en télévision, au cinéma, en presse et on line sur des sites généralistes et les réseaux sociaux.


 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises