Cession Commerce

Un plan "anti-braquage" pour les commerces de proximité

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé toute une série de mesures destinées à lutter contre les vols à main armée dans les commerces de proximité. Devant la recrudescence de ces petits braquages , - en Ile de France, ils ont connu une progression de 15 %-, la ministre fait de la lutte contre ce type de vols une priorité pour 2009. Pourquoi cette recrudescence  ?  "Le commerce de proximité est le seul endroit où l'on trouve encore un peu d'espèces, contrairement aux grands magasins, où les systèmes sont plus sécurisés", estime Gérard Atlan, président du Conseil du commerce de France.

Ces actions sont destinées à rapprocher davantage police, gendarmes et commerçants. Parmi lesquelles,  la mise en place d'un référent sûreté dans tous les services de police et de gendarmerie, qui pourra aider à la mise en place d'un diagnostic de sécurité. L'installlation de caméras de surveillance à l'intérieur ou à l'extérieur du magasin sera simplifiée. "Nous croyons beaucoup en cette mesure car ces caméras sont l'outil le plus dissuasif pour repousser cette criminalité", commente Gérard Atlan. Autre projet : celui de raccorder directement les alarmes au 17, le numéro d'appel d'urgence pour la police et la gendarmerie.

L'aspect psychologique n'est pas oublié. Face aux traumatismes que peuvent subir les victimes de ces attaques, il a été décidé d'augmenter le nombre de psychologues présents dans les commissariats (20 supplémentaires qui viendront compléter les 28 déjà prévus).  "Dans ces agressions, il n' y a pas que le coût financier, le coût humain et psychologique est très important", mentionne Gérard Atlan.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises