Cession Commerce

Un véritable phénomène de société

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Le commerce sur la toile ne cesse de croître. Naguère réservé aux jeunes, le web élargit sa cible au point d’avoir déjà convaincu plus d’1 français sur 3 d’acheter en ligne.
A l’occasion de l’anniversaire de ses 50 ans, la FEVAD, la fédération des entreprises de vente à distance, a été rebaptisée fédération du e-commerce et de la vente à distance. Une « rectification » nécessaire tant le commerce électronique occupe une place majeure dans notre pays. Avec un chiffre d’affaires de plus de 12 milliards d’euros en 2006, ce qui équivaut à une croissance de 37%, pour un nombre de transaction qui dépasse les 100 millions, la performance est remarquable.
Elle n’est, de surcroît, pas prête à s’arrêter. Avec un peu plus de 6000 nouveaux sites de e-commerce référencés l’an passé, cela veut dire qu’il se crée environ un nouveau site toutes les heures en France ! On estime, par ailleurs, à plus de 18 millions le nombre d’internautes ayant déjà acheté en ligne, soit 62% des initiés et 33% de la population française. En un an, le nombre d’acheteurs a progressé de 32% ! Le profil de ces « cyberacheteurs » a également évolué. Jusqu’alors réservée au initiés, donc à un public plutôt jeune, la toile élargit sa cible puisqu’ils sont 65%, parmi les plus de 35 ans, à avoir déjà acheté en ligne.
Et les commerçants traditionnels dans tout ça ? Ils s’adaptent ! Une récente enquête menée par la FCGA qui décortique les pratiques numériques des TPE révèle que le programme « Passeport pour l’économie numérique » lancé par Renaud Dutreil porte ses fruits : 78,1% des entrepreneurs interrogés possèdent au moins un ordinateur dans le cadre de l’exercice de leur activité professionnelle, 62,2% ont une adresse électronique tandis que 21,9% des entreprises questionnées ont un site Internet. Le secteur des services est celui qui affiche le plus fort taux d’entreprises présentes sur le web, 45,8%. Mais il faut cependant rappeler que la toile sert autant à vendre qu’à proposer ses produits. Un site clair et lisible est une vitrine très intéressante pour les commerçants traditionnels. Internet a, en effet, changé la façon de consommer puisque l’on compte 17 millions d’individus qui se connectent pour chercher des informations en vue d’un achat à suivre. Sur la toile ou dans le commerce traditionnel…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises