Logo cession commerce

Une mesure qui va valoriser les affaires du bâtiment !

Par Cyril ANDRE - le 26/12/18

Les reprises de TPE et d’affaires artisanales dans le second œuvre du bâtiment sont nombreuses. Les repreneurs potentiels vont, dans un premier temps, s’intéresser à la santé économique de ce secteur du bâtiment.

Ils se féliciteront très certainement d’apprendre le rétablissement du crédit d’impôt sur les fenêtres. « C’est une vraie victoire pour la Confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment qui a défendu sans relâche l’efficacité écologique et économique de cette aide aux travaux auprès des pouvoirs publics », a souligné la Capeb dans un communiqué.

Sanctuariser le CITE

Le dispositif annoncé par le gouvernement concerne le remplacement des fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage avec un crédit d’impôt plafonné à 100 euros par fenêtre.

« Les clients seront ainsi accompagnés pour engager des travaux, nos entreprises pourront voir, je l’espère, leurs carnets de commandes se garnir et maintenir l’activité et l’emploi. Sans compter qu’il s’agit d’un geste de plus pour notre planète », assure Patrick Liébus, président de la Capeb.Comme l’explique la Capeb, la prochaine étape sera de sanctuariser le CITE au moment de sa transformation en prime, prévue en janvier 2020. Afin de garantir la bonne efficacité de ce dispositif, il ne faudra en aucun cas le rogner ou le conditionner au niveau de ressource des ménages.