Logo cession commerce

Une radiographie des cessions de fonds de commerce

L’étude que vient de faire paraître Altares « Ventes et cessions de fonds de commerce » apporte de très nombreux éléments chiffrés en particulier sur la répartition des cessions par secteurs et sur la taille des fonds de commerce. L’étude porte sur les années 2017 à 2020.

Par Cyril ANDRE - le 01/10/21

Chaque année, environ un tiers du total des transactions de fonds de commerce se concentre sur le secteur hôtellerie- restauration (CHR). Sur les années 2017, 2018 et 2019, un peu plus de 10 000 établissements de ce secteur ont changé de mains. En 2020, du fait de la crise sanitaire, le nombre de cessions de cafés, hôtels et restaurants s’est replié à 8 448. Le commerce se positionne en seconde place avec 7 677 transactions. Suivent l’industrie (2 436) et la construction (1 685).

Le Top 5 des activités où les échanges de fonds de commerce ont été les plus nombreux, en 2020, est la restauration traditionnelle (4 353), la restauration rapide (2 476), les débits de boisson (2 350), les boulangeries-pâtisseries (2 350) et les salons de coiffure (1 116).

Altares livre, également, le prix de cession moyen des fonds de commerce par activité. Il ne s’agit que d’une moyenne mais cela peut constituer un élément d’information pour un repreneur potentiel qui hésiterait entre différents secteurs. Dans la construction, le prix de cession moyen est de 144 900 euros. Il s’élève à 167 000 euros dans les cafés, hôtels, restaurants, à 164 800 dans les services aux entreprises, à 199 400 dans l’industrie et à 281 900 dans le commerce. Les affaires les plus accessibles se trouvent dans les services aux particuliers avec un prix moyen de 167 300 euros.

Pays de la Loire : la région la plus chère

Sans grande surprise, l’Ile-de-France arrive en tête à la fois en termes de nombre de transaction mais aussi de valorisation des fonds de commerce (jusqu’au 1er semestre 2021). En moyenne, sur la période 2017 – 2020 la région compte plus de 5 000 opérations de transmission par an. En 2020, crise sanitaire oblige, ce chiffre est tombé à un peu plus de 4 200. Auvergne – Rhône – Alpes se place en seconde position avec plus de 3 500 transactions. Suivent provence-Alpes6côte d’Azur ( 2 700 ), Occitanie (2 600) et Nouvelle Aquitaine (2 500).

Pour la première fois, au premier semestre 2021, les Pays de la Loire ont détrôné l’Ile-de-France au premier rang des régions où le fonds de commerce se valorise le plus cher, en l’occurrence à 227 800 euros en moyenne. En Ile-de-France, les transactions atteignent 226 700 euros. La Corse figure au troisième rang ( 224 000 euros) devant la Bretagne (214 500 euros) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (206 900 euros).