Cession Commerce

Ventes sauvages de fruits et légumes : les organisations professionnelles s'insurgent

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 06 / 2018
Suivre sur Twitter

Ventes sauvages de fruits et légumes : les organisations professionnelles s'insurgent

Quatre organisations professionnelles veulent profiter de l’examen du projet de loi Agriculture et Alimentation, par les sénateurs, pour modifier la réglementation actuelle et faire cesser les ventes sauvages de fruits et légumes.

L’été arrivant, les ventes sauvages de fruits et légumes vont se déployer sur les bords de route, augmentant « les risques de non-respect de la réglementation et des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire".

 « Ces produits, dont l’origine et les méthodes de production sont souvent très opaques, représentent une vraie menace pour les producteurs locaux et les commerces de proximité et in fine pour les consommateurs », estime Saveurs Commerce (Fédération du commerce alimentaire spécialisé) , dans un communiqué commun avec d’autres organisations professionnelles : la Coordination Rurale (syndicat agricole), l’UNCGFL (Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes), et Restau’Co (réseau de restauration collective).

Donner plus de pouvoir aux maires

Pour ces organisations, « face à la multiplication de ces pratiques illégales et aux manques de moyens des services et de contrôles, il devient urgent de pouvoir modifier  la règlementation et faire cesser ces ventes sauvages en donnant un pouvoir accru et une plus grande marge de manoeuvre aux maires des communes touchées sur ce fléau ».

C’est pour quoi elles appellent les sénateurs, qui doivent examiner le projet de loi pour " l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable" , à partir du 26 juin, à modifier la réglementation actuelle et ainsi permettre de faire stopper ces pratiques qu’elles considèrent « néfastes et illégales ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises