Cession Commerce

Vers plus de mixité dans l’artisanat et commerce de proximité

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Bonne nouvelle pour la mixité professionnelle : certains métiers traditionnellement masculins se féminisent, notamment dans les métiers de bouche. De même que dans certains métiers dits de production.

La journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars, est l’occasion de faire le point sur leur carrière professionnelle et la féminisation de certains métiers, traditionnellement réservés à la gent masculine. Ce qui semble être le cas dans l’artisanat et le commerce de proximité.

Selon une étude publiée par l’Institut supérieur du marketing en mai 2015, ces secteurs  comptent dans leurs rangs 22 % de femmes chefs d’entreprise, 25 % d’apprenties et 30 % de salariées. Pour l’UPA, «  la présence des femmes dans l’artisanat et le commerce de proximité constituent ainsi aujourd’hui une réalité qui est loin d’être anecdotique ».

Des formations « hyper féminisées »

Cette évolution cache des disparités entre les secteurs de même qu’entre les métiers. Les formations liées aux métiers de l’esthétique, de la coiffure ou de la fleuristerie demeurent « hyper féminisées, tandis que le BTP conserve un recrutement largement masculin.

Ce qui est nouveau,  c’est que certains métiers traditionnellement masculins se féminisent, notamment dans les métiers de bouche. Ainsi la part des femmes salariées dans les secteurs de la boucherie, charcuterie et la boulangerie a quasiment doublé entre 1983 et 2011, passant de 9,4 % à 18 %.

Féminisation des métiers dits de «  production »

Cette augmentation devrait se poursuivre puisqu’on compte aujourd’hui 25 % d’apprenties en pâtisserie, chocolaterie et glacerie. Cette féminisation touche d’autres métiers dits de « production », comme celui de prothésiste dentaire, pour lequel se forment aujourd’hui plus de filles (51 %) que de garçons.

Ces résultats viennent conforter l’action de l’UPA et de ses confédérations membres pour soutenir les branches professionnelles dans leur engagement sur la voie de la mixité professionnelle. Une priorité mise en avant notamment par la Commission des conjoints et de la parité de l’UPA et mise en œuvre dans le cadre d’opérations comme les campagnes « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin » organisées par la Capeb.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises