Cession Commerce

Vers une hausse du prix du tabac en octobre

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Vers une hausse du prix du tabac en octobre

Le ministre du Budget a indiqué que les taxes sur le tabac augmenteraient au 1er juillet, la hausse des prix des paquets de cigarettes pourrait intervenir plus tard... La confédération des buralistes se prononce pour un moratoire sur les prix du tabac.

La hausse de la fiscalité sur le tabac se fera bien comme prévu, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale, en juillet prochain, mais l'augmentation effective du prix des cigarettes pourrait elle intervenir plus tard, dans la mesure où les fabricants ne se sont pas encore manifestés, a indiqué vendredi 10 mai le cabinet du ministre du budget. La hausse de la fiscalité sur le tabac et celle du prix des cigarettes sont en effet deux choses différentes, bien que souvent associées.

Si l'augmentation de la fiscalité relève d'une décision gouvernementale, celle du prix des paquets de cigarettes provient d'une décision des fabricants, qui décident ou non de répercuter le montant du relèvement des taxes sur les prix de vente pour conserver leurs marges. Ces répercussions doivent ensuite être homologuées par le ministère pour devenir effectives. Selon les estimations, le rélèvement des taxes en juillet pourrait entraîner une hausse d'environ 5 %, soit 30 à 40 centimes par paquet.

Pour la première fois, en 10 ans, la baisse en volume du marché du tabac n'a pas été compensée par la dernière hausse des prix, survenue le 1er octobre dernier. Le marché a ainsi enregistré sa première baisse en valeur (-2,50 %) depuis les années 2003-2004. La chute des ventes de cigarettes en volume s'élève à -9,1 % en avril 2013 par rapport à avril 2012.

Suite à ces annonces, Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes a rappellé "sa demande d'un moratoire sur toute augmentation des prix du tabac tant que les tarifs des pays voisins ne se seront pas rapprochés significativement de nos propres prix. " Pour lui," Il est impossible d'envisager une nouvelle hausse...que ce soit en juillet, octobre ou janvier (avec la nouvelle TVA)".

Pour appuyer leurs demandes, les buralistes ont programmé toute une série de manifestations dans les grandes villes de France d'ici la fin mai.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises