Cession Commerce

Vers une reprise de la consommation en 2015 ?

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Vers une reprise de la consommation en 2015 ?

Après une année 2014 encore négative, les dépenses de consommation pourraient repartir en 2015. L'Observatoire Cetelem fait preuve d'un "relatif optimisme".

Sur l'ensemble de l'année 2014, les dépenses de consommation des ménages ont de nouveau reculé légèrement (-0,2 % après -0,3 % en 2013) malgré le redressement de la consommation en produits manufacturés (+0,7 % en 2014 après -0,6 %), nous indique la dernière note de conjoncture de l'Insee.

Les regards se tournent maintenant vers 2015, et quelques lueurs d'espoirs se font jour. C'est ce qui ressort de l'Observatoire Cetelem 2015, qui s'est penché sur la consommation en Europe de 2009 à 2014, des années qui ont tout changé..." Pendant ces 5 années de crise, les consommateurs européens ont dû apprendre à s’organiser. Aujourd’hui, ils contre-attaquent, deviennent plus matures et raisonnables, et trouvent tous les moyens possibles pour essayer de relancer leur consommation ! ", indique l'Observatoire en guise d'introduction.

Première constatation de l'enquête : le moral revient...Dans un contexte plus favorable " l'importante chute des cours du pétrole allège la facture énergétique, libère du pouvoir d'achat et modère l'inflation", note l'Observatoire. Ainsi l'augmentation des dépenses prime sur les intentions d'épargne pour 30 % des Français. Les voyages et les loisirs sont en tête des intentions d'achat, signe d'un besoin d'évasion vis-à-vis de la situation économique.

Pendant ces cinq années, les pratiques de consommation ont évolué et les consommateurs l'affirment : 66 % des français témoignent de cette évolution. Plus d'un européen sur 2 estime acheter moins qu'il y a 5 ans et la France se situe dans cette moyenne. Autre indicateur : 56 % des européens déclarent réaliser moins d'achats impulsifs. Pour préserver leur pouvoir d'achat, une plus grande atttention a été portée aux prix et aux pratiques d'achat malin.

Quant aux attentes des consommateurs, 1 européen sur deux souhaite des magasins ouverts plus longtemps. L'ouverture dominicale est perçue comme un facilitateur d'achat par environ 30 % des consommateurs.  49 % d'entre eux plaident pour l'élargissement des ouvertures de magasin, que ce soit tôt le matin, en soirée ou le dimanche...
De même, 36 % des consommateurs souhaitent un shopping personnalisé. La prise en charge personnalisée en magasin, l'accès simplifié ou la circulation optimisée sont considérés comme des moyens de facilitation des achats.  Internet fait également partie des priorités : 32 % plaident pour plus de services sur ce canal (SAV, livraison à domicile...)



< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises