Cession Commerce

Bâtir son plan de financement

Par Sophie MENSIOR - Le 15 / 04 / 2011
Suivre sur Twitter

Sommaire

Exemple d'un montage bien ficelé

Pour reprendre le fonds de commerce d’une brasserie à Puteaux  (montant : 450 000 euros) qu’ils convoitaient, Frédéric et Fabienne Barrault disposent d’un apport personnel d’environ 180 000 euros. Le couple procède alors à un emprunt bancaire de 270 000 euros. « Nous sommes restés avec notre banque habituelle et nous n’avons pas eu de problèmes pour obtenir le prêt  », témoigne Frédéric Barrault.
Une obtention qui a du être facilitée par leur expérience dans le milieu de la restauration.

Avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Hauts-de-Seine, qui les accompagne, ils décrochent un prêt Nacre et un prêt d’honneur, pour un montant de 30 00 euros. « La procédure a été assez longue, il faut vraiment se battre et en vouloir », indique le repreneur. Arrivé 4 mois après le début de l’activité, le prêt Nacre a servi à financer l’aménagement de la terrasse.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises