Cession Commerce

Bien aménager son magasin

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 03 / 2007
Suivre sur Twitter

Bien aménager son magasin Il est admis que la spécificité et l’atout du commerce indépendant résident dans la qualité des produits ou des services qu’il propose et l’accueil qu’il réserve à ses clients. Mais ce n’est pas tout. L’esthétique de votre point de vente ne doit pas être négligée. Car pour espérer vendre, il faut avant tout séduire le chaland.

Personne ne peut nier l’importance de l’image dans notre société. Le magasin “émet” une image globale, institutionnelle qui est la représentation globale que se fait le client de votre commerce.

Avant de procéder à des aménagements, il convient de bien définir le produit ou service que vous allez vendre et la clientèle que vous ciblez. Si les produits haut de gamme requièrent une atmosphère d’exclusivité et une décoration élégante, les articles moins sélectifs peuvent se satisfaire d’un environnement et d’un aménagement plus fonctionnel.

Il subsiste néanmoins des règles invariables qui s’appliquent à toutes les activités comme celle des trois marches pour accéder à la boutique qui sont rédhibitoires, ou de la porte qu’il vaut mieux ne pas avoir à pousser pour pénétrer dans le magasin.

La façade est un élément fondamental. Une devanture vieille et dégradée ne peut donner l’image d’un magasin moderne. De même, un éclairage insuffisant ne transpire pas le dynamisme. Le trottoir doit être propre et libéré de tout encombrement. Il est recommandé que les couleurs soient choisies en adéquation avec les produits vendus. Idem pour les stores, marquises ou auvents qui doivent être coordonnés avec le style et les couleurs de la façade.

Bien aménager son magasin

La vitrine est l'autre élément de référence pour l’identité du magasin : c’est la carte de visite du commerçant. Elle doit être réalisée en cohérence avec le reste de la boutique. Les vitrines surchargées, comme on les voyait jadis, ont vécu. L’offre doit être claire pour permettre au client de savoir si ça lui correspond.

L’idéal est de travailler la vitrine par thème, l’harmonie générale devant prévaloir sur la quantité. Pour ne pas succomber à la tentation de trop garnir votre devanture, il faut jouer sur la fréquence. La modifier régulièrement permet de présenter toutes ses marchandises au compte-gouttes, ce qui donne l’impression de réactualiser ses produits en permanence.

L'agencement de l'intérieur doit être pensé de sorte que le client découvre, confortablement, l’étendue de votre offre. L’important est surtout de créer une atmosphère chaleureuse et conviviale où il se sent à l’aise et qui lui donne envie de rester. Mais tout part du produit ! Il faut trouver une cohérence avec le lieu et mettre en place une ambiance autour des odeurs, des couleurs ou des sons.

Il faut que ce soit très éclairé et les linéaires doivent également être adaptés aux produits, cohérents par rapport à l’offre. Mais plus encore, ils ne doivent jamais être vides, ni figés : il faut de l’abondance ou tricher pour faire semblant de. L’important est que chaque commerce ait une identité et qu’il soit reconnaissable sur le marché.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises