Logo cession commerce
Céder son affaire : mode d'emploi

Céder son affaire : mode d'emploi

La cession de votre affaire ne s'improvise pas et doit faire l'objet d'une solide préparation. Il faudra être à jour au niveau comptable et juridique afin de mettre tous les atouts de votre côté. Sans oublier de discuter avec votre expert-comptable des conditions fiscales de l'opération. Une cession réussie est celle qui combine anticipation et une bonne cohésion entre le cédant le repreneur !

Par Sophie MENSIOR - le 29/04/19
Suivre sur Twitter

Laisser la place au repreneur

Une fois toutes ces procédures effectuées et l’acte signé, le cédant va devoir petit à petit laisser sa place pour permettre au repreneur d’occuper son fauteuil de dirigeant de l’entreprise.

Il est fréquent qu’un contrat d’accompagnement soit signé entre cédant et repreneur pour organiser au mieux la transition notamment auprès des clients et fournisseurs.

Les avis divergent sur cette procédure, qu’il est préférable de formaliser par écrit : « dans le commerce, quelques jours sont suffisants », estime Nadine Jouannic (CMA des Hauts-de-Seine).  En revanche, dans le cadre d’activités plus techniques, l’accompagnement pourra durer plusieurs mois, « mais pas plus de trois  », conseille Nadine Jouannic. « Il ne faut pas que cela soit trop long, sinon vendeur et acquéreur risquent  de se marcher sur les pieds », appuie Pascal Ferron (Walter France).

Passé cette période de transition, et après avoir respecté ses engagements, le cédant pourra alors se tourner vers l’avenir….De nombreux projets l’attendent : se réorienter vers une autre affaire, réfléchir à la gestion du patrimoine dégagé par la cession ? Ou bien tout simplement couler des jours heureux et profiter d’une retraite bien méritée…