Logo cession commerce
Céder son affaire : mode d'emploi

Céder son affaire : mode d'emploi

La cession de votre affaire ne s'improvise pas et doit faire l'objet d'une solide préparation. Il faudra être à jour au niveau comptable et juridique afin de mettre tous les atouts de votre côté. Sans oublier de discuter avec votre expert-comptable des conditions fiscales de l'opération. Une cession réussie est celle qui combine anticipation et une bonne cohésion entre le cédant le repreneur !

Par Sophie MENSIOR - le 29/04/19
Suivre sur Twitter

Trouver un repreneur

Après ces premières phases, l’étape suivante consiste à trouver un repreneur. Une opération qui n’est pas toujours facile et qui peut s’avérer longue. Selon les secteurs d’activité, il conviendra de se faire accompagner. Il faut savoir que dans certains cas, des entreprises ne sont jamais reprises…
Plusieurs solutions s’offrent au cédant : transmettre à un membre de sa famille, à un de ses salariés ou à un repreneur extérieur.

En ce qui concerne la transmission familiale, elle peut présenter un certain nombre d’avantages, mais comprend des aspects relationnels et affectifs à ne pas négliger. Des dispositifs fiscaux permettent de faciliter ce type de transmission, tels que le Pacte Dutreil. S’il s’agit d’une entreprise individuelle, la donation-partage est à étudier.

La transmission à un salarié peut aussi être une bonne formule, notamment dans l’artisanat. « Le salarié est là depuis longtemps. Il a appris son métier avec le cédant. Beaucoup sont des très bons techniciens mais n’ont pas toujours les compétences nécessaires ou tout simplement l’envie de devenir dirigeant », commente Pascal Ferron (Walter France).