Logo cession commerce
Céder son affaire : mode d'emploi

Céder son affaire : mode d'emploi

La cession de votre affaire ne s'improvise pas et doit faire l'objet d'une solide préparation. Il faudra être à jour au niveau comptable et juridique afin de mettre tous les atouts de votre côté. Sans oublier de discuter avec votre expert-comptable des conditions fiscales de l'opération. Une cession réussie est celle qui combine anticipation et une bonne cohésion entre le cédant le repreneur !

Par Sophie MENSIOR - le 29/04/19
Suivre sur Twitter

Information des salariés obligatoire

Afin de favoriser ce type de reprise, il est devenu obligatoire de prévenir l’ensemble du personnel au plus tard deux mois avant la conclusion du contrat de vente. La vente pouvant être annulée si cette information n’a pas  été effectuée. Cette disposition avait fait couler beaucoup d’encre et les sanctions, en cas de non-respect, ont été allégées. « On n’a pas besoin d’une loi pour transmettre aux salariés », estime Pascal Ferron.

Pour trouver un repreneur extérieur, plusieurs canaux sont possibles : le bouche à oreille, les bourses d’entreprises à reprendre, comme la bourse nationale de la transmission d’entreprises,  animée par Bpifrance,  des bourses par secteurs d’activité, des bourses régionales ou locales gérées par les CCI et les chambres de métiers et de l’artisanat, l’approche directe, les sites d’annonces, tels que www.cession-commerce.com

Restera ensuite à sélectionner le repreneur qui présente le meilleur profil. Le cédant doit sentir que cette personne va « coller » avec ses salariés, sa clientèle…

Comme le souligne Marion Mornet (Strego) : «  une cession réussie est celle qui combine anticipation et bonne cohésion entre le cédant et le repreneur. Il  faut qu’il y ait adéquation entre leurs deux projets. »