Cession Commerce

Choisir son statut juridique

Par Sophie MENSIOR - Le 13 / 03 / 2017
Suivre sur Twitter

Sommaire

Président ou gérant(s)

La dénomination du dirigeant peut aussi avoir son importance. En cas de SAS ou de SASU, celle-ci sera dirigée par un seul président (personne physique ou morale). Dans le cas d’une SARL, celle-ci sera dirigée par un ou plusieurs gérants, obligatoirement une personne physique. « La notion de co-gérant peut induire un esprit d’équilibre », commente Nathalie Bourdeau.

Dans le cas de l’E.I, l’entrepreneur individuel est le seul maître à bord, il dispose des pleins pouvoirs pour diriger son entreprise.

Quant aux coûts, ils sont d’environ 1 500 à 2 000 euros pour la constitution d’une société, ces coûts étant moins élevés dans le cas d’une E.I, EIRL…Pour celles-ci, pas besoin de rédiger des statuts ou encore pas besoin de faire paraître une publicité dans un journal d’annonces légales comme c’est le cas lors de la création d’une société : les formalités de création sont réduites au minimum. L’entrepreneur devra immatriculer son entreprise auprès de la chambre de commerce et d’industrie ou de la chambre de métiers et de l’artisanat, selon que son activité est commerciale ou artisanale.

Mais il ne faut pas s’effrayer de la constitution d’une société, ce statut pouvant offrir plus de possibilité (en termes fiscal, d’association avec d’autres…)

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises