Logo cession commerce
Dynamiser son commerce

Dynamiser son commerce

Plus question pour les petits commerçants d'ignorer l'essor d'Internet et la digitalisation des points de vente. Pour autant, le magasin physique n'est pas mort et les consommateurs recherchent, plus que jamais, le contact humain. Pour dynamiser votre commerce, il vous faudra trouver le bon dosage entre l'humain et le digital.

Par Sophie MENSIOR - le 10/10/16
Suivre sur Twitter

Mettre l'accent sur la vitrine

Il faudra aussi jouer sur l’émotion, car bien souvent l’impulsion d’achat est liée à ce type de sentiment. Le client doit tout de suite se sentir bien dans votre boutique. Et là, contrairement aux boutiques de chaînes, standardisées, les commerçants indépendants ont leur carte à jouer et peuvent jouer sur l’innovation et la création. Dans ce contexte, il sera important de mettre l’accent sur la vitrine. Premier conseil : la nettoyer pour mieux la mettre en valeur, c’est-à-dire éviter qu’il y ait trop d’autocollants ou d’affichettes, même s’ils participent à la vie et à l’ambiance du commerce de proximité. La vitrine doit raconter une histoire, étonner et surprendre. On peut faire un décor de ballons lorsqu’on s’adresse aux enfants.  La devanture d’une bijouterie doit faire rêver et déclencher des émotions. Celle d’un commerce de bouche (boucherie, boulangerie, fromagerie, caviste…) être appétissante et donner envie d’acheter des produits. A noter que les vitrines ne doivent pas être figées et qu’elles doivent changer très régulièrement, environ toutes les trois semaines…

Autre recommandations : mettre en avant les promotions, proposer des guides d’achat ou des informations sur les produits. Par exemple, le commerçant peut mettre une petite documentation expliquant l’origine de la matière et justifiant le prix….Préciser que c’est du « Made in France » ou mettre la photo de l’artisan, s’il s’agit d’un produit artisanal…

Sans oublier que l’accueil reste un élément indispensable pour augmenter ses ventes. Si cela parait essentiel, il n’est pas toujours mis en pratique. Bien entendu, il faudra dire bonjour à chaque personne qui rentre dans le magasin…Ensuite plutôt que de se jeter sur la personne en lui proposant de l’aider, ce qui pourra être contre-productif car elle aura peur qu’on l’oblige à acheter, il faudra plutôt être dans le conseil et la subtilité. Il est recommandé de commencer à discuter avec la personne et de créer une relation de confiance et ensuite il sera possible de passer à la vente…La fameuse formule lancée par la grand distribution  "SBAM, sourire, bonjour, merci, au revoir" reste toujours d’actualité…