Cession Commerce

Evaluer son affaire

Par Sophie MENSIOR - Le 16 / 10 / 2017
Suivre sur Twitter

Sommaire

Se préparer à la cession

Par exemple, si vous possédez un salon de coiffure depuis 20 ans, il est probable qu’il ne soit plus tout à fait au goût du jour. On n’y trouvera pas de bornes Wi-Fi, de fauteuils massants, ni de bornes pour recharger son téléphone…Tous ces éléments, que l’on retrouve aujourd’hui  dans des salons de coiffure plus modernes.

En cas de cession, les salariés vont suivre automatiquement, vous aurez l’obligation de les informer au plus tard deux mois avant la date de la signature de la vente, en vertu de la loi sur l’économie sociale et solidaire du 1er novembre 2014, dont le décret d’application s’applique à compter du 1er janvier 2016. Le but étant de permettre aux salariés de s’organiser pour présenter une offre d’achat.

Avant même cette obligation légale, vous pouvez repérer dans votre équipe les repreneurs potentiels, afin de les aider à prendre la suite. Et identifier les cas difficiles qui risquent de poser problème. Vous avez donc toute une phase de préparation bien en amont de la décision.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises