Cession Commerce

Les commerces qui marchent

Par Sophie MENSIOR - Le 18 / 01 / 2010
Suivre sur Twitter

Sommaire

Vers une sortie de crise

sortie de criseSi la fin 2008 et l’année 2009 ont été difficiles, professionnels et experts s’interrogent pour savoir quand s’éclaircira l’horizon économique. « Nous allons vers une sortie de crise, mais un certain nombre de très petites entreprises, les plus fragiles, vont encore déposer le bilan. La reprise risque d’être lente», estime Dominique Grangereau.

Pour Yves Marmont, avant qu’il y ait une relance réelle, la situation sera contrastée « Le premier semestre 2010 risque d’être en « W », c'est-à-dire avec des phases de croissance, suivies de phases de récession », prévoit-il. Ce qui risque d’entraîner des situations très tendues. 2010, tout au moins dans sa première partie, risque d’être encore délicate…Jusqu’à un retour vers des jours meilleurs… ?

Jean-François Tastet : trois restaurants qui marchent

Déjà propriétaire d’un restaurant au Cap-Ferret depuis 2006, Jean-François Tastet  reprend deux autres établissements, en pleine crise, l’un à Arcachon en janvier 2009 et l’autre en mars dernier à Lacanau. Dès lors, quelle stratégie adopter ? Pour le restaurateur, pas question de baisser les prix, pas question de les augmenter non plus. « Notre créneau, c’est la satisfaction du client, énonce-t-il. Les gens viennent pour passer un bon moment, il faut s’en occuper, les recevoir et les raccompagner pour les faire revenir. Le cœur du métier, pour moi, c’est l’accueil et le service, surtout en période de crise ». Ainsi, il possède du personnel spécialement dédié à l’accueil, et un autre qui gère le service en salle.

Outre son positionnement prix, qui correspond aux attentes de sa clientèle, Jean-François Tastet dispose de quelques atouts pour bien fonctionner, le CA TTC de ses 3 affaires étant en hausse. Le fait d’avoir 3 établissements lui permet de mutualiser ses achats « je travaille avec des fournisseurs locaux, que je connais depuis longtemps, étant dans le métier depuis 1987 ».
Autre atout dans sa manche : au Cap-Ferret, il a mutualisé sa communication avec un restaurant riverain, confrère et néanmoins concurrent. Les deux établissements mènent en commun des campagnes d’affichage 4X3, et des parutions dans les guides touristiques. « Même si nous donnons les coordonnées des deux restaurants, nous communiquons surtout sur le lieu et les clients passent de l’un à l’autre », indique Jean-François Tastet.

Autre recette du restaurateur : ne jamais dire au client que c’est dur ! « Les gens sortent de chez eux pour oublier leurs problèmes, alors il faut positiver ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises