Cession Commerce

Ouvrir un commerce : la marche à suivre

Par Sophie MENSIOR - Le 01 / 06 / 2015
Suivre sur Twitter

Sommaire

S'adapter à l'air du temps

Avant de lancer le concept, il est  important de bien connaitre son marché «  On peut avoir une très bonne idée mais ne pas avoir en face la population en capacité d’acheter les produits », estime le consultant
Quant au choix du concept, s’il est difficile de lister ceux qui sont porteurs et ceux qui ne le sont pas, il est conseillé de s’adapter à l’air du temps. Par exemple au vieillissement de la population, phénomène que l’on appelle la « Silver Génération », en apportant à cette catégorie de nouveaux services. Les jeunes, considérés comme des « digital natives » sont également adeptes de nouveautés.

De façon plus générale,  les consommateurs n’ont plus forcément envie de passer leur samedi dans les  centres commerciaux et sont friands de nouveaux services qui leur facilitent la vie, tels que la livraison à domicile.
Le commerçant doit être imaginatif et trouver le bon assortiment, en fonction de la population, à laquelle il s’adresse. Un magasin de quartier, ce n’est pas la même chose qu’un magasin de centre-ville ou qu’un magasin situé dans une gare... Et de citer l’exemple d’une  librairie à Brest, qui a installé des gros fauteuils pour lire, confortablement installé. Ou encore ce libraire à Amiens, « Chapeau melon et pile de livres », qui a lui aussi installé un coin lecture,  et qui propose de déguster thés et cafés. Pour faire vivre  sa boutique, il multiplie les animations : expositions de photographies, séances de lecture…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises