Cession Commerce

Ouvrir un commerce : la marche à suivre

Par Sophie MENSIOR - Le 01 / 06 / 2015
Suivre sur Twitter

Sommaire

Une question de moyens

Après trouvé  un concept porteur, vous devrez choisir un emplacement, qui devra coïncider avec la faisabilité du projet et vos moyens financiers. Le commerçant devra suivre sa gestion de près afin d’être réactif

Vous avez une bonne idée et défini le concept que vous souhaitez développer. Il va falloir trouver l’emplacement adéquat pour accueillir votre commerce. « Première règle à connaître : être visible et accessible », déclare Philippe Delaporte, consultant au sein du cabinet Kedros Conseil et consultant pour le Cefac (Centre d’études et de formation des assistants techniques du commerce des services et du tourisme).

Il faut savoir que les emplacements numéro 1 coûtent cher et ne sont plus à portée de bourses des commerçants indépendants. Dans la plupart des grandes villes, ils sont réservés aux grandes enseignes nationales et internationales. « Il vaut mieux parfois être sur un emplacement 1 bis ou numéro 2 », estime Philippe Delaporte. Tout dépendra de la nature du produit vendu.  Par exemple, si l’on veut vendre des  tee-shirts à bas prix, il sera recommandé d’être situé dans une rue passante. En revanche, si l’on veut ouvrir un restaurant gastronomique, cela ne sera pas indispensable. Au contraire, il sera même conseillé d’être dans une petite rue, derrière les grands axes.

D’où l’importance d’avoir bien regardé l’évolution des rues. Il suffit qu’une boutique leader se déplace ou que le sens de circulation change, pour que le paysage commercial soit modifié. Si le commerçant a investi dans un pas de porte très cher, il risque d’avoir du mal à rentabiliser  son projet.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises