Cession Commerce

Ouvrir un commerce saisonnier

Par Sophie MENSIOR - Le 06 / 07 / 2009
Suivre sur Twitter

Sommaire

Savoir s’adapter

Vous souhaitez reprendre un commerce saisonnier et vous vous interrogez sur les caractéristiques de ce métier. Il faut savoir qu’il ne s’improvise pas, et obéit à quelques règles bien spécifiques.

D’abord sa périodicité, qui par définition, est limitée. Avec la réduction du temps de travail, la saison des vacances s’est allongée, mais parallèlement, la durée des séjours s’est raccourcie. Si certains commerçants arrivent à vivre à l’année de leur saison touristique, il faudra, dans la plupart des cas, prévoir une deuxième activité, pour la période creuse.

Deuxième spécificité : il conviendra de proposer des produits ou services bien adaptés au marché, et donc anticiper les tendances qui vont plaire aux touristes.
Une bonne gestion de la trésorerie sera également recommandée. Après le pic de la haute-saison, il faudra ensuite payer les différentes charges (sociales, TVA, loyer…). De même, la gestion du personnel sera un exercice délicat.

Mais surtout, le commerçant saisonnier devra travailler sans compter ses heures, et donc être capable de tenir le coup physiquement.

Avis à tous ceux qui n’aiment pas la routine !

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises