Logo cession commerce
Ouvrir un commerce saisonnier

Ouvrir un commerce saisonnier

Le commerce saisonnier ne s'exerce qu'une partie de l'année. Pour pratiquer ce métier bien spécifique et en vivre, il est nécessaire d'en connaître quelques caractéristiques. Le commerçant devra faire preuve d'une forte capacité d'adaptation et tenir le rythme physiquement. Pendant la saison, pas question de compter ses heures...

Par Sophie MENSIOR - le 02/07/18
Suivre sur Twitter

Savoir s'adapter

Nouveaux formats, ventes en ligne, changements des modes de consommation, développement des centres commerciaux, les commerçants saisonniers doivent évoluer dans un univers en pleine transformation. Pour cela, ils doivent mettre en avant la qualité de l’accueil.

Comme les autres formes de commerce, le commerce saisonnier connaît des évolutions et doit, lui aussi, s’adapter. Par exemple, on voit apparaître dans les centres-villes des boutiques éphémères. « C’est l’occasion de tester un commerce et des produits  pendant une période donnée », souligne Pascal Clément, responsable du service commerce à la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) du Var. Ces boutiques éphémères utilisent généralement des baux de courte durée.

Autre nouveauté relevée par le responsable commerce du Var, endroit très prisé par les touristes qu’ils soient français ou étrangers : des points de vente Decathlon s’ouvrent en bord de mer (à Fréjus, Six-Fours-les-plages…) uniquement en période estivale, sur des petits formats de moins de 100 m². Avec une offre adaptée au bord de mer…