Cession Commerce

Reprendre en couple

Par Sophie MENSIOR - Le 09 / 03 / 2012
Suivre sur Twitter

Sommaire

Répartition des rôles

Pour que le couple, -  qu’il soit marié, Pacsé ou concubin-, et le commerce fonctionnent de façon satisfaisante, ses membres doivent procéder à une répartition des tâches. Comme en témoigne Guy Subra : « je m’occupe de la gestion, du management, des aspects financiers, des achats, de la gestion des stocks. Ma femme Gabrielle, quant à elle, est en charge de la vente et responsable de la décoration des boutiques ». Cette répartition des rôles s’étant effectuée en fonction de ce qui correspondait le mieux aux compétences de chacun. Sachant qu’il ne peut y avoir de principe en la matière : « j’ai un couple de clients, qui fait du dépannage informatique : ils ont la même fonction dans l’entreprise, ils sont polyvalents et s’entraident : l’entreprise fonctionne très bien », raconte Mikael Joulain (Strego).  
De façon générale, il semble primordial que le rôle de chacun soit bien déterminé et cela, dès le départ ;  par exemple, l’un des conjoints s’occupe de la production et l’autre du magasin.
Autre règle à respecter pour que la reprise d’un commerce en couple soit bénéfique, la communication doit exister entre les  deux membres du couple : « même si chacun a son domaine, il faut que chacun agisse en transparence vis-à-vis de l’autre et qu’il y ait beaucoup de communication entre les deux. Mais chacun doit être « le chef » de son secteur », ajoute l’expert-conseil du groupe Strego.
Un avis que partage le bijoutier Guy Subra : «  il faut avoir des domaines de compétences complémentaires et savoir communiquer sur tous les sujets. Car il serait trop dommage de ne pas pouvoir profiter de la double compétence » souligne-t-il. En résumé, il ne faut pas se priver de l’expérience de l’autre.
Il arrive parfois que la répartition soit déséquilibrée, si par exemple Madame ou Monsieur ne s’occupe que de la comptabilité mais en contrepartie, il ou elle s’occupe des enfants. « L’essentiel, mentionne Mikael Joulain,  est que les conjoints aient confiance l’un en l’autre et que les rôles soient clairement définis pour un bon équilibre de l’entreprise mais aussi du couple ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises