Cession Commerce

Reprendre en couple

Par Sophie MENSIOR - Le 09 / 03 / 2012
Suivre sur Twitter

Sommaire

Séparer vie professionnelle et vie privée

Reprendre un commerce en couple peut présenter des avantages dans la gestion de sa vie familiale. Car les époux pourront s’organiser, sans être obligés de respecter des plannings et des horaires comme les salariés. L’un des deux pourra avoir la possibilité d’aller chercher les enfants à l’école ou encore de s’absenter pour un rendez-vous de médecin.
Si en théorie, experts et commerçants s’accordent pour dire qu’il faut effectuer  une coupure entre vie professionnelle et vie familiale, dans la pratique cela semble beaucoup plus difficile à appliquer. « C’est difficile de séparer les deux, il faut se forcer à lever le pied, à faire un break », reconnait Guy Subra. Même tonalité pour Cécile Lac, qui a repris deux boucheries avec son mari à Montesquieu-Volvestre dans la Haute-Garonne. « C’est très difficile de ne pas parler boulot quand on rentre chez soi. Ce qui me pèse le plus, c’est ne pas arriver à faire la part des choses. Il n’y a jamais de réelle coupure entre les deux », raconte-t-elle. Mais dans cette aventure, il y a aussi des aspects positifs : une bonne collaboration entre les deux époux et une bonne communication. « On se soutient tous les deux : l’un remotive l’autre quand celui-ci baisse les bras », ajoute Cécile Lac.
Pour réussir cette entreprise, quelques conseils sont bons à mettre en pratique : chacun doit avoir des missions différentes, il ne faut pas cloisonner les discussions et les compétences, il faut en profiter pour organiser son temps de la meilleure façon et bien parler des sujets importants. Comme le résume Guy Subra : « le fait de travailler ensemble ne doit pas empêcher d’avoir une vie bien remplie ». Il sait de quoi il parle puisqu’avec son épouse, ils ont élevé quatre enfants, en même temps qu’ils développaient leur groupe. Un bel exemple à méditer : 40 ans après, ils sont tous les deux encore en activité.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises