Cession Commerce

Reprendre un commerce : Seul ou en couple ? Ville ou campagne ?

Par Sophie MENSIOR - Le 10 / 05 / 2010
Suivre sur Twitter

Sommaire

Seul ou en couple ?

Reprendre un commerce en coupleSi vous choisissez de reprendre un commerce en couple, vous devrez fixer des règles pour que cela fonctionne aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Transparence et respect du territoire de chacun sont de mise. Quant au statut juridique, plusieurs formules sont possibles.
 
 
Lorsque l’on est commerçant ou artisan, la question va se poser de savoir s’il est préférable de travailler seul ou en couple. Et si le fait d’être ensemble (mariés, pacsés ou concubins…) dans la vie personnelle et professionnelle peut constituer un atout dans la gestion et la bonne marche de son affaire. « Oui, cela peut l’être, en raison des rythmes de travail. Ce qui peut être le cas pour des artisans bouchers ou boulangers. Il faut également que les deux personnes aient des compétences complémentaires », indique Ariel Andrieux, avocate spécialiste en droit des sociétés.

Généralement, l’un sera sur le terrain (en cuisine, au laboratoire, dans l’atelier…) et l’autre prendra en charge les aspects comptables, administratifs. On peut avoir aussi ce cas de figure dans la restauration : Monsieur est en cuisine et Madame est en salle.

« Il faut que chacun ait son territoire », précise Eric Pellé qui gère avec son épouse deux charcuterie-traiteur en région parisienne. « Mais, ajoute-t-il, il faut  être polyvalent, et pouvoir effectuer le travail de l’autre, par exemple, si l’on est cuisine, il faut aussi savoir vendre et aller à la caisse », ajoute Rémi Pellet. Sachant qu’il n’y a pas de recette miracle.

Par exemple, ce charcutier travaille avec son épouse depuis bientôt 20 ans, mais pour son frère, qui a tenté l’expérience, cela n’a pas marché. L’essentiel étant que chacun ait son domaine. Pour cela, il faudra bien définir et répartir les tâches entre les membres du couple. Et éviter qu’il s’instaure une concurrence entre les deux.
Travailler ensemble suppose également qu’il y ait des liens de confiance entre les partenaires, et que l’on ait mené en amont une vraie réflexion sur ce sujet.  « Peut être cela convient mieux à des personnes un peu âgées, qui se connaissent bien », suggère Ariel Andrieux. Car le point noir du travail en couple sera le partage de toutes les difficultés, aussi bien professionnelles que personnelles.

Parmi les autres conseils pour mettre tous les atouts de son côté si l’on souhaite travailler en couple : il est recommandé d’avoir un appartement séparé de la boutique, afin d’effectuer en quelque sorte une coupure entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Même s’il n’est pas toujours facile d’éviter de parler « boulot » le soir à la maison. Cela dit, l’appartement situé à côté ou au dessus du commerce peut aussi simplifier la vie quotidienne, notamment lorsqu’il y a des enfants à élever.

Autre recommandation : éviter les dissensions devant ses employés. Le couple doit apparaître comme un élément soudé face à son personnel. Il serait mal vu en effet que l’un donne des directives différentes de l’autre, ce qui ne manquerait pas de susciter de l’incompréhension, voire de la zizanie.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises