Cession Commerce

Reprendre une affaire artisanale

Par Sophie MENSIOR - Le 29 / 11 / 2010
Suivre sur Twitter

Sommaire

Dispositifs pour favoriser la reprise

Un certain nombre de mesures permettent de faciliter la reprise. Par exemple, une exonération d’impôt sur les plus-values professionnelles pour les cédants des petites entreprises, qui sera totale si les recettes de l’année précédent la cession sont inférieures à 300 000 euros ou partielle si elles sont supérieures à ce chiffre.
Le tutorat, officialisé dans la loi PME de 2005, est une pratique qui permet de favoriser une transmission en douceur. Elle est destinée aux chefs d’entreprise qui partent à la retraite, et qui peuvent alors conclure avec le repreneur une convention de tutorat. Cette prestation peut faire l’objet ou non d’une rémunération. Elle permettra de transmettre leur savoir-faire à leur successeur. Dans ce contexte, il ne s’agit pas que des aspects techniques mais aussi de la gestion, des contacts clients et fournisseurs, de l’encadrement des salariés…Par exemple, lors de la reprise de son entreprise d’affûtage, Yannick Godin a pu bénéficier d’un accompagnement par le cédant pendant une période de 4 mois. Une bonne façon de mettre le pied à l’étrier…
Les repreneurs peuvent se tourner également vers les Chambres de métiers et de l’artisanat qui vont faciliter la rencontre entre vendeurs et acheteurs et les accompagner jusqu’à la transmission de l’entreprise. Les CMA peuvent les aider à formaliser leur projet et à choisir l’entreprise qui convient le mieux. Pour répondre à l’ensemble des besoins financiers, juridiques, fiscaux, sociaux, elles mobilisent leur réseau de partenaires : banques, notaires, experts-comptables, avocats et syndicats professionnels. A noter qu’elles donnent aussi la possibilité aux futurs repreneurs de bénéficier de formations adaptées à leurs besoins, aussi bien sur les aspects techniques de l’activité professionnelle que la comptabilité, la gestion, le management, la commercialisation, la bureautique, la communication…
Ils peuvent aussi consulter le site internet de la Bourse nationale des opportunités artisanales, qui propose plus de 4 500 entreprises à reprendre. Elle est alimentée et actualisée par les chambres de commerce et de l’artisanat. Elle permet aussi à tous ceux qui cherchent à reprendre une entreprise artisanale de trouver des opportunités dans le secteur d’activité ou zone géographique de leur choix.
Restent alors pour les repreneurs, munis de tous ces conseils, à saisir les bonnes occasions !

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises