Cession Commerce

Reprendre une affaire artisanale

Par Sophie MENSIOR - Le 14 / 03 / 2016
Suivre sur Twitter

Sommaire

La maison du pastel : un patrimoine à sauvegarder

Une belle histoire de passion  que celle d’Isabelle Roché.  Jeune ingénieur dans l’industrie pétrolière, sortie de l’école des Ponts et Chaussées, elle reprend en mai 2000 l’affaire familiale « La maison du pastel », créé en 1720 ! «  Ce qui m’a attiré dans cette aventure : le  côté artisanal, familial et humain », raconte-t-elle. Pendant 10 ans, elle reste seule aux commandes, s’attachant à redonner une viabilité à l’entreprise, alors en perte de vitesse…Disposant d’un apport personnel, elle emprunte pour racheter le fonds de commerce. Seule associée, Isabelle Roché  démarre en EURL, puis c’est le passage en  SARL, avec l’arrivée d’un deuxième actionnaire en 2011, une américaine venue en stage, Margaret Zayer et passionnée par cet univers.

L’atelier est situé dans les Yvelines, et la boutique,  rue Rambuteau dans le 4ème arrondissement de Paris, n’ouvre qu’une demi-journée par semaine. La majorité des clients sont des artistes, professeurs et amateurs de pastel constituant le reste. « Nos produits sont beaucoup plus chers que ceux de la concurrence, entre 16 et 20 euros pièce,  mais ils sont aussi de qualité supérieure», souligne -t-elle. Durant ces dernières années, elle s’est employée à faire connaître les produits, reconstruire la gamme, en partant d’une réputation déjà bien établie… « J’ai investi pour acheter des  piments auprès de nouveaux fournisseurs », ajoute-t-elle. Avec son associée, qui possède  des compétences artistiques, elle a pu mener à bien les projets qu’elle voulait développer. Tirant le bilan de cette expérience, elle ne regrette en rien ses choix. « Rien n’a été guidé par l’aspect financier, souligne-t-elle. C’est plutôt la passion qui m’a motivée… » !

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises