Cession Commerce

Réussir la reprise d'un fonds de commerce

Par Sophie MENSIOR - Le 19 / 01 / 2009
Suivre sur Twitter

Sommaire

Garantir son prêt

Il faut savoir également que le banquier va financer le haut de bilan ( c’est à dire le fonds de commerce, les travaux, le matériel) mais ne va pas financer la trésorerie, ni le besoin en fonds de roulement. « Si vous comptez 3 à 6 mois pour être au point mort, il faut pouvoir financer ces 3 à 6 mois, car ce n’est pas la banque qui le fera », indique Bran Billand Pellet.

Autre conseil prodigué par le conseiller transmission-reprise de la CCIP : il faut impérativement solliciter Oséo au niveau des garanties bancaires. En effet, l’établissement public, qui soutient l’innovation et la croissance des PME,  peut garantir jusqu’à 70 % du prêt. La caution apportée par Oséo constituera un élément favorable au financement du rachat du fonds de commerce.

Pour le montage de ce plan, il est conseillé de faire appel à un expert-comptable, qui le mettra en forme avec les éléments fournis par le repreneur. Car il est important que celui-ci s’approprie le projet. « S’il n’y a pas appropriation, il y a danger ! », pense Yannick Hoche. Et dans ce domaine, il faut à tout prix éviter le dossier conçu par un autre….

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises