Cession Commerce

Réussir la reprise d'un fonds de commerce

Par Sophie MENSIOR - Le 19 / 01 / 2009
Suivre sur Twitter

Sommaire

Bâtir le plan de financement

Pour procéder au rachat du fonds de commerce, le repreneur va devoir réunir les capitaux qui lui seront batir plan financementnécessaires pour financer son projet. Le montage combine généralement apport personnel et emprunt bancaire.
 
Pour mettre toutes les chances de votre côté afin de racheter l’affaire que vous convoitez, vous devez monter un plan de financement. Là aussi, l’improvisation ne sera pas de mise et vous devrez  faire appel à des conseils, qui vous aideront dans la construction du projet.

Si le rachat de fonds de commerce semble un produit apprécié des banques, le niveau d’auto-financement  demandé étant plus bas que dans d’autres secteurs, il faut convaincre le banquier de la pertinence de votre dossier. « Un dossier bien monté n’a aucune raison d’être rejeté. S’il l’est, il faut s’interroger sur les raisons de cette décision. Ce n’est l’intérêt de personne de s’embarquer dans une affaire, qui n’est pas viable », estime Yannick Hoche, responsable reprise-transmission d’entreprises à l’APCE. Le banquier va s’engager en moyenne à financer 70 % du dossier, 30 % d’apport personnel étant généralement demandé. « Plus que jamais, la règle d’un tiers d’apport personnel s’applique »,  indique Bran Billand Pellet, conseiller transmission-reprise à la CCIP. Compte-tenu du contexte actuel de resserrement des crédits, outre l’apport personnel nécessaire et suffisant, le repreneur devra avoir un Curriculum Vitae en adéquation avec le projet de l’affaire à racheter. « C’est l’un des éléments majeurs du scoring bancaire », commente Bran Billand Pellet.  Il est vrai qu’aujourd’hui, la qualité des dossiers doit être irréprochable, les banques étant moins enclines à prendre des risques.
 
Consultez également notre dossier 2009 sur les moyens de trouver un financement

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises