Cession Commerce

Se lancer en zone rurale

Par Sophie MENSIOR - Le 15 / 10 / 2018
Suivre sur Twitter

Sommaire

Effectuer une étude de marché

Première question à se poser, valable quel que soit le lieu d’implantation : y a-t-il un marché  pour la viabilité de mon activité ? D’où la nécessité de réaliser une sérieuse étude de marché.  « Il faut s’assurer qu’il y a une zone de chalandise suffisamment importante pour les produits ou services que vous voulez vendre », souligne Laurence Piganeau,  directrice expertise et production à l’AFE (Agence France Entrepreneur). Cet organisme ayant pour mission d’informer et d’orienter les porteurs de projet afin qu’ils soient mieux préparés.
L’étude de marché doit être réalisée sur place afin de tester la relation avec  la clientèle et s’assurer de sa solvabilité. Cette étape  est  essentielle car elle va permettre de vérifier l’adéquation homme-projet. Le créateur doit se projeter et imaginer quelle sera sa vie au quotidien (se lever tôt, effectuer des tournées…)
Il faudra effectuer également des prévisions de chiffre d’affaires afin de  voir si le projet est financièrement tenable. Les projets de s’installer à la campagne sont souvent des projets de couple et il faut s’assurer que les conjoints puissent gagner leur vie…
Comme dans tout projet professionnel, reprendre un commerce en zone rurale a ses avantages et  ses inconvénients. En effet, certaines contraintes spécifiques doivent être prises en compte. Par exemple, les nombreux déplacements à effectuer, que ce soit pour s’approvisionner ou pour livrer sa clientèle. D’où l’obligation d’avoir un moyen de locomotion, sinon cela risque d’être compliqué.  Autres aspects  à prendre en compte : la nécessité de s’intégrer dans une communauté, de proposer des plages horaires larges et de se mettre au service des clients, en proposant une offre diversifiée.

 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises