Cession Commerce

Trouver un financement

Par Sophie MENSIOR - Le 11 / 05 / 2009
Suivre sur Twitter

Sommaire

Aides de l'Etat

Dans sa quête de sources de financements, le repreneur pourra se tourner vers des aides de l’Etat, comme le dispositif Nacre qui vient d’être mis en place depuis le 1er janvier 2009. Il remplace l’avance remboursable Eden et les chéquiers conseils. Nacre signifiant (Nouvel Accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise), ce dispositif  vise à donner au porteur de projet de création ou de reprise le maximum de chances de réussite. Il comprend 3 phases : une aide au montage du projet, un prêt à taux 0 % et une intermédiation bancaire, enfin, un appui au démarrage et au développement de l’activité.

Le montant du prêt à 0 % est compris entre 1 000 et 10 000 euros, et doit être obligatoirement accompagné d’un prêt bancaire complémentaire. Cible visée : les demandeurs d’emploi désireux de créer ou de reprendre une entreprise. Son objectif : accroître le taux de pérennité des entreprises, par un accompagnement et une expertise approfondie des projets. Il faut savoir que, par exemple, les plates-formes de France Initiative sont conventionnées pour mettre en œuvre le dispositif Nacre.

Il ne faudra pas négliger non plus les diverses primes et subventions que peuvent délivrer les collectivités locales.

A noter toutefois, qu’il est difficile de prendre en compte ces subventions et aides dans le plan de financement car leur versement se fait en général après le début de l’activité.

« Ce ne sont pas les aides qui vont faire votre projet, commente Cyrille Pineau, mais si on peut y avoir droit, c’est mieux ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises