Cession Commerce

En couple, ils reprennent un hôtel restaurant dans le Loir-et-Cher

Par Sophie MENSIOR - Le 19 / 08 / 2013
Suivre sur Twitter

En couple, ils reprennent un hôtel restaurant dans le Loir-et-Cher Agnès et David Moreau ont repris un hôtel restaurant, l’Auberge de l’Ecole, un ancien relais de poste au cœur des châteaux de la Loire. Tous les deux passionnés, ils ne manquent d’idées pour développer leur affaire.

De l’énergie à revendre et une solide expérience du métier. C’est bien ce qui caractérise Agnès et David Moreau, qui ont repris en janvier 2010, l’Auberge de l’Ecole à Pontlevoy. Cette commune du Loir-et-Cher, voisine de Blois, est située au cœur d’une région touristique, qui accueille les prestigieux châteaux de la Loire, mais aussi le zoo de Beauval, à Saint-Aignan.
Tous les deux se rencontrent au lycée hôtelier de Blois : David suit une formation, de génie culinaire/arts de la table tandis qu’Agnès se spécialise dans la gestion hôtelière et la mercatique, ce qui en fait un duo complémentaire. Leur formation terminée, ils font le choix de partir à l’étranger, au Pays de Galles afin d' apprendre leur métier sur le terrain.
Puis ils décident de rentrer en France pour prendre la gérance d’un château-hôtel  en Touraine. Après avoir tenté d’autres expériences, le couple souhaite avoir sa propre affaire. Il visite plusieurs établissements, et finalement a le coup de foudre pour l’Auberge de l’Ecole : «  nous avons su que c’était la bonne affaire », raconte Agnès Moreau.
Ils reprennent en nom propre l’établissement à un couple, qui l’avait géré pendant 23 ans et qui partait à la retraite.  Prix de l’affaire, pour les murs et le fonds, avoir les deux était un souhait du couple : 600 000 euros. «  Avec notre apport de 80 000 €, nous nous sommes présentés aux banques. Quatre étaient en lice, et l’opération s’est conclue avec l’une d'entre elles, qui nous a prêté le reste », se souvient le couple.
La reprise est signée le 4 janvier 2010 et l’Auberge de l’Ecole rouvre ses portes en février après un mois de travaux. Ceux-ci se dérouleront par la suite sur 2 ans, les nouveaux propriétaires ayant décidé de refaire entièrement l’établissement. Une enveloppe de 30 000 euros y est consacrée.
Lors de l’entrée dans les lieux, l’activité restaurant fonctionne très bien alors que celle de l’hôtel  a tendance à décliner. « Quand nous avons repris, la partie hôtel avait un taux d’occupation  de moins de 30 % sur l’année. Aujourd’hui, nous sommes à 65 % », déclare le couple.  Son challenge : rester sur le même standing en ce qui concerne le restaurant et développer l’hôtellerie.

« L'enseigne Logis de France correspond bien à notre maison et nous amène une clientèle fidèle »

Dans les différentes étapes de son projet, le couple est conseillé par la Chambre de commerce et d’industrie du Loir-et-Cher, que ce soit pour le finaliser avant la reprise et après cette opération.
L’établissement est membre de l’enseigne Logis de France, chaîne volontaire de restaurateurs hôteliers indépendants. « Notre maison correspond bien à cette enseigne, elle nous amène une clientèle fidèle », ajoutent Agnès et David Moreau.  Outre les locaux, l’Auberge de l’Ecole attire également des habitués, en provenance de la région parisienne et des étrangers, qui visitent les châteaux de la Loire.
Parmi les nouveautés, le site Internet a été entièrement rénové et la réservation en ligne représente désormais 50 % des réservations. L’établissement participe également au coffret Dakota Box, qui selon Agnès Moreau « amène un grand nombre de clients ».
Dans un contexte économique difficile, l’Auberge de l’Ecole fait preuve d’innovation et de créativité afin de ne pas rester sur ses acquis et toujours mieux satisfaire ses clients …
 
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises