Cession Commerce

Il vend des voitures allemandes sur Internet

Par Sophie MENSIOR - Le 13 / 04 / 2012
Suivre sur Twitter

Il vend des  voitures allemandes sur Internet Fort de son expérience chez différents constructeurs automobiles, Christophe Debrie a monté une société de vente de voitures récentes sur Internet. Une activité de location a également été ajoutée, ce qui permet de mutualiser les coûts.

Diplômé de Sup de Co Nice, Christophe Debrie passe 17 ans comme cadre chez divers constructeurs automobiles (Fiat, Ford, Daimler Chrysler…). Après un passage dans les années 2000 chez Autobytel, un des sites pionniers de vente de voitures neuves sur Internet, il veut créer son entreprise. Finalement, il prend un poste de directeur de concession Peugeot à Hyères et Fréjus. L’expérience ne s’avère pas concluante et il revient à Paris avec la ferme envie de monter sa boite.
Ce qu’il fait avec le lancement de la société Car Business, un concept de vente de voitures allemandes sur Internet. Celles-ci  sont récentes, ont entre 0 et 30 000 kilomètres au compteur, et proviennent  de marques telles qu’Audi, BMW, Mercedes et Volkswagen,
Reste alors à trouver en endroit pour que les clients puissent venir chercher leurs véhicules.
Christophe Debrie met environ un an pour négocier le bail, et la reprise du local, situé dans le parking du Parc des Princes à la Porte de Saint-Cloud, s’effectue en septembre 2004. Il ne s’agit pas d’un fonds de commerce au sens juridique du terme mais d’un droit à concession, le parking appartenant à la Ville de Paris.
Le droit à concession s’élève à 60 000 euros et Christophe Debrie en dispose de 100 000, ce qui évite le recours à l’emprunt bancaire. En 2005, le nouveau chef d’entreprise lance cette activité tout seul, il est rejoint par un collaborateur, qui deviendra par la suite son associé.
Petit à petit, la société prend son envol. Il engrange du chiffre d’affaires mais ne se rémunère pas les deux premières années  « Pour se lancer dans l’automobile, il faut avoir un peu d’argent devant soi », commente-t-il.

« Je n'ai pas souffert de la crise car je suis moins cher de 10 à 15 % par rapport au marché »

Puis les choses s’accélèrent, en 2010 le CA s’élève à 13 ME. « Je n’ai pas souffert de la crise, bien au contraire, car je suis moins cher de 10 à 15 % par rapport au marché », explique-t-il.
Depuis 2008, une activité de location de voitures, pratiquée avec la franchise Car'Go, a été ajoutée. « Avec ces deux activités, nous mutualisons les coûts », affirme Christophe Debrie.
Dans une optique de développement, le chef d’entreprise vient d’acheter avec sa femme un local à un particulier, une boutique de 30 m², pour y créer un fonds de commerce. Réalisant ainsi ce qu’il souhaitait : devenir propriétaire des murs et du fonds. Pour cette dernière opération, Christophe Debrie a emprunté à titre personnel.
Dans l’exercice de son activité, il travaille avec 5 banques, ce qui permet de répartir les risques sur plusieurs établissements. « Il ne faut pas hésiter à les mettre en concurrence », conseille-t-il.
Christophe Debrie peut se réjouir d’avoir vu sa société Car Business récompensée comme « Champion de la croissance » sur ces 10 dernières années par le magazine L’Entreprise. Une belle consécration !

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises