Cession Commerce

Bertrand Magnin, directeur du développement chez Banque Populaire Loire et Lyonnais

Par Sophie MENSIOR - Le 13 / 06 / 2016
Suivre sur Twitter

Pour la deuxième année consécutive, Banque Populaire a lancé l’+xpérience, une opération, qui a lieu du 3 au 11 juin 2016 et qui permet aux artisans et commerçants de montrer leur savoir-faire au grand public. Bertrand Magnin directeur du développement chez Banque Populaire Loire et Lyonnais, en dresse le bilan pour sa banque régionale.

Bertrand Magnin, directeur du développement chez Banque Populaire Loire et Lyonnais

« Avec l'opération L'+xpérience, notre ambition est de mettre en valeur les commerçants »

Comment s’est passée l’opération pour la Banque Populaire Loire et Lyonnais ?
Six villes étaient concernées par l’+xpérience (Lyon, Villefranche-sur-Saône, La Tour-du-Pin, Montbrison, Firminy et Tarare) ainsi que huit agences bancaires.
Au final, 135 commerçants y ont participé. 900 personnes étaient inscrites aux ateliers au début de l’opération, d’autres se sont rajoutées par la suite, ce qui monte le nombre total à plus de 1 000. Autre donnée chiffrée : 500 chèques cadeaux ont été distribués dans toutes les villes participantes.
Aux Halles Bocuse à Lyon, qui constituaient la vitrine de l’opération, on a eu un taux de remplissage de 60 % aux ateliers, avec plus de 220 inscrits.
Pour nous, le bilan est très positif. En 2015, nous avions 230 participants, cette année, on est passé dans une nouvelle dimension.

Quel objectif poursuit la banque avec cette opération ?
L’objectif est triple. Tout d’abord vis-à-vis de nos clients, nous avons un enjeu d’image, nous voulons nous inscrire comme un partenaire de business, et créer du flux dans leur boutique.
Vis-à-vis du grand public, nous voulons porter une image dynamique, moderne, par le biais des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) 80 % des participants ont été recrutés par ce canal (contre 50 % l’an dernier).
Et vis-à-vis de nos collaborateurs, nous voulons créer des synergies et une véritable émulation entre les services de la banque, avec une opération un peu différente.
Ce triple objectif est complètement rempli.
 
Sera-t-elle reconduite l’an prochain ?
Oui, il y en aura une troisième. Tous les ans, nous essayons de faire progresser le dispositif. Par exemple, pour cette édition : nous avons ouvert l’opération à des commerçants prospects, nous avons changé les dates, et proposé des chèques cadeaux. Nous l’avons aussi recentré sur les métiers de bouche, l’esthétique… A Lyon, nous représentons 30 % des inscrits au niveau national, ce qui est un bon score.
 
Quelles sont les recettes du succès ?
Il faut soit avoir une belle vitrine, comme les Halles Bocuse à Lyon, soit aller dans une plus petite ville, où l’opération va créer l’évènement. Autre facteur positif : cette année, nous avons noué des partenariats avec les associations de commerçants. Elles étaient plutôt enthousiastes, car cela a permis de créer du flux dans les coeurs de ville.
Notre ambition, c’est de mettre en valeur les commerçants et non la banque, et de s’inscrire en partenaire. L’+xpérience doit s’inscrire dans le temps, en lien avec nos valeurs. C’est une belle initiative portée de manière globale par le développement Banques Populaires.
 
 
 
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises