Cession Commerce

Christian Castriseanu, président du Club des managers de centres-villes (Cmcv)

Par Sophie Mensior - Le 28 / 11 / 2008
Suivre sur Twitter

Christian Castriseanu vient d’être élu président du Club des managers de centre-ville, qui regroupe une centaine de membres. A cette occasion, il fait le point sur les évolutions de ce métier et les projets du Club.

La fonction de manager de centre-ville occupe désormais une vraie place

« La fonction de manager de centre-ville occupe désormais une vraie place »

A l’occasion de votre élection, le bureau du Club vient d’être élargi de 7 à 11 membres. Quelles en sont les raisons ?
L’objectif de cet élargissement est d’être davantage fédérateur, avec des personnes représentant chaque région de France. Chacune d’entre elle doit avoir son porte-parole. Il y a régionalisation des représentations et des projets, chaque région portera son projet. Ainsi s’il y a 10 régions, il y a 10 projets.

Comment évolue le métier de manager de centre-ville ?
C’est une fonction qui se développe, avec une quinzaine de postes supplémentaires créés par an. Il y avait 46 managers de centre ville en 2006, on en compte 100 en 2008, soit un quasi-doublement en deux ans. Ce chiffre devrait être porté à 110 pour le début de l’année 2009.

Le contenu du poste a également changé. Quelle est sa configuration actuelle ?
Effectivement, les missions du manager de centre-ville s’élargissent et se confirment de poste en poste. Les fonctions sont désormais très larges. Elles regroupent des études sur l’offre et la consommation, la gestion du linéaire commercial, la contribution au montage d’un projet urbain et commercial, des aspects juridiques comme la participation aux dossiers de périmètres de sauvegarde, dans le cadre de la mise en place des CDAC (commissions départementales d’aménagement commercial). En ce qui concerne le volet animation, il n’est plus prépondérant comme avant. Au début, cela représentait 80 % de l’activité du manager de centre-ville, aujourd’hui cela n’en constitue plus que 20 %. Cette fonction est désormais confiée à des prestataires.

Quels sont vos projets pour le Club ?
Fondé il y six ans, il comprend aujourd’hui 100 managers de centre-ville. Notre objectif est qu’il continue de croître, de se développer. Car la fonction de manager occupe désormais une vraie place.

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises