Cession Commerce

Christine Le Galo, présidente de la commission commerce de la CCI de Toulouse

Par Sophie MENSIOR - Le 19 / 10 / 2015
Suivre sur Twitter

Christine Le Galo, présidente de la commission commerce de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse nous présente les caractéristiques du commerce de sa ville, et les actions menées pour le développer.

A Toulouse, les indépendants représentent 60 % des commerces du centre-ville

« A Toulouse, les indépendants représentent 60 % des commerces du centre-ville »

Comment se compose le  paysage commercial de Toulouse ?
Il y a encore beaucoup d’indépendants dans le centre-ville, ils représentent 60 % des commerces, ce qui est beaucoup. Cette situation est liée aux surfaces commerciales, qui sont surtout de taille petite et moyenne. Du coup, les grandes enseignes ont du mal à trouver des locaux à leur taille. Par exemple : Starbucks, Apple et Uniqlo aimeraient bien s’installer dans le centre-ville mais ne trouvent pas de surface adaptée.
En revanche, Primark va s’installer fin 2016 dans les anciens locaux des Galeries Lafayette Maison. Cela  suscite de l’inquiétude chez les commerçants mais c’est bien d’avoir du nouveau dans le centre-ville.

Quels sont les meilleurs emplacements ?
La rue d’Alsace-Lorraine fait figure d’artère numéro un. Après il y a des thématiques par quartier : un pôle alimentaire autour du marché Victor Hugo, un quartier étudiant autour de la place Saint-Pierre, un quartier vintage/alternatif près de la Bourse. Dans le Vieux Toulouse, on trouve des antiquaires et des galeries d’art, le luxe se déploie rue Croix Baragnon. Aux alentours de la place Saint-Georges, ce sont plutôt des boutiques de mode moyen/haut de gamme.
Le taux de vacance dans le centre-ville est de 5 %, ce qui reste correct.
 
Possède-t-elle des particularités ?
Toulouse  est surnommée "la ville aux 1000 restaurants", ce qui en fait la commune de France, qui compte le plus grand nombre de restaurants par habitant. On constate une bonne résistance de la restauration traditionnelle. Ce sont souvent des commerçants indépendants, qui reconvertissent leur point de vente en restaurant.
La commune est également surnommée "la ville aux 1000 agents immobiliers", ce qui est un peu moins vrai qu’avant ou encore "la ville aux 1000 avocats…"
 
Quelles sont les actions mises en place pour développer le commerce ?
Un plan local d’actions a été mis en place avec la Chambre de Métiers et la Mairie. Un certain nombre d’opérations sont organisées comme la Braderie, qui a lieu depuis trois ans lors du premier week-end de septembre. Au début, les commerçants étaient réticents mais au fil des éditions, elle attire de plus en plus de participants, y compris le haut de gamme et les grandes enseignes. Autre action appelée « Sympacity » : la distribution de tickets de bus ou de parking gratuits. Pour l’instant peu de commerçants y participent, mais ceux qui y adhèrent sont très actifs.

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises