Cession Commerce

Auxerre joue la carte de l'équilibre

Par Sophie MENSIOR - Le 23 / 04 / 2010
Suivre sur Twitter

Située aux bords de l’Yonne, la ville bénéficie d’un cadre agréable. Elle doit veiller à l’équilibre de ses grands pôles commerciaux : le parc d’activités des Clairions, en cours de rénovation, et le centre-ville, qui souhaite garder son aspect qualitatif.

Auxerre joue la carte de l'équilibre

Préfecture de l’Yonne, située en plein cœur d’une région vinicole, la ville connaît essentiellement une activité tertiaire.
Auxerre constitue le principal pôle commercial du département, devant Sens au Nord et Avallon au Sud. L’agglomération pèse 400 millions d’euros de chiffre d’affaires, le premier pôle étant celui du centre commercial des Clairions, situé au Nord de la ville. Le centre d’Auxerre constituant le deuxième pôle avec environ 600 commerçants, y compris les services et l’artisanat. 
Le centre des Clairions, construit dans les années 1990, s’est développé autour d’un Géant Casino et comprend des enseignes telles que Conforama, Darty, Décathlon. Cette zone fait actuellement l’objet d’un agrandissement pour attirer des surfaces entre 400 et 2000 m². « Dans le cadre de ce projet, la municipalité a voulu travailler en concertation avec l’association de commerçants les Vitrines d’Auxerre », indique Anne-Lise Niederberger, chargée de mission en développement économique de la ville.

« Nous regardons ce qui se passe aux Clairions. Dans ce contexte, nous souhaitons que le centre-ville garde sa spécificité et soit qualitatif », commente Jean-Jacques Flamand, président de l’association de commerçants. 
Le centre-ville est surtout dédié à l’équipement de la personne. « De façon générale, notre faiblesse, c’est le manque d’enseignes locomotives, à l’exception de Monoprix », poursuit Anne-Lise Niederberger.
La ville a mis en place un Fisac, dont le budget s'élève à 3 millions d'euros sur 3 ans (2008-2011). La première tranche a démarré en mars 2008. C’est à cette occasion qu’a été recruté un manager de centre-ville, en la personne d’Isaure de Royer. Au programme du Fisac : la mise en place d’une Charte Qualité Accueil, une charte des devantures, un programme d’animation et de communication, qui se décline par saison, la requafication de rues commerçantes sans oublier la mise en ligne récente du site Internet, lesvitrinesdauxerre.com, qui recense l’ensemble des commerçants de centre-ville. « Nous menons un gros travail de signalétique concernant le parcours marchand et la stationnement », ajoute Isaure de Royer.
Les acteurs économiques mènent par ailleurs une réflexion sur la mise en place d’une carte de fidélité, qui serait valable chez tous les commerçants. Spécificité du système : ceux-ci offriraient le stationnement sous forme de points de fidélité, préférant sans doute qu'ils soient dépensés de cette façon plutôt que chez les concurrents…
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises