Cession Commerce

Chambéry peaufine sa rénovation

Par Sophie MENSIOR - Le 24 / 09 / 2012
Suivre sur Twitter

Avec l’ouverture du nouveau pôle des Halles, le paysage de la commune de la région Rhône-Alpes se recompose et attire des porteurs de projets commerciaux.

Chambéry peaufine sa rénovation

Préfecture de la Savoie, Chambéry est implantée dans une large vallée délimitée à l’Est par le massif des Bauges et à l’Ouest par la chaîne de l’Epine. Ville administrative, elle accueille les services de l’Etat et son économie a longtemps reposé sur les services de l’armée.
Depuis plusieurs années, elle a fait l’objet de grands travaux qui ont restructuré son visage. « Le centre-ville a été rénové et modernisé, avec des éléments structurants pour créer des flux », indique Edith Livernois, chargée de mission commerce, artisanat, relations avec les entreprises à la Ville de Chambéry.

Une question est restée longtemps en suspens : que faire des Halles historiques ? Pour débattre de ce sujet, une concertation a été engagée auprès des acteurs économiques (Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers, union de commerçants…). Parallèlement, une enquête auprès des consommateurs a démontré qu’il existait une évasion commerciale vers Annecy, Grenoble, Aix-les-Bains, et Lyon, car ceux-ci étaient en recherche de locomotives.

Il a été donc été décidé de réhabiliter les Halles en gardant le marché traditionnel et en y installant une galerie marchande pour accueillir des grandes enseignes. L’ouverture a eu lieu fin 2011 pour les fêtes de fin d’années. Le principe de ce pôle est d’être ouvert sur l’extérieur et de renvoyer les chalands vers le centre-ville.
Avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 600 millions d’euros, la ville concentre 22 % des achats des savoyards et 80 % des achats des chambériens. « Il s’agit de la première destination commerciale de Savoie », indique René Chevalier, président de la Chambre de commerce et d’industrie territoriale de la Savoie. Avec 66 % des parts de marché, le petit commerce (inférieur à 300 m²) reste prépondérant sur 13 principales rues commerçantes du centre-ville (rue de Boigne, rue Croix d’Or, rue Métropole, rue d’Italie…) tandis que la grande distribution domine 90 % du marché en périphérie.

La ville est actuellement portée par un courant dynamique. Aussi bien en termes de cession de fonds de commerce, où les prix des transactions sont plutôt à la hausse qu’en termes de projets. « Nous recevons de plus en plus de porteurs de projets, des commerçants qui veulent venir s’installer à Chambéry. Ce sont à la fois des indépendants, des franchisés, des succursalistes », témoigne Edith Livernois.

Participe également à cette dynamique le lancement récent d’une carte de fidélité multicommerces dénommée Chambéry en Ville. Cette opération est pilotée par l’Union commerciale, association qui couvre l’ensemble du centre-ville et qui regroupe plus de 200 professionnels (commerçants, artisans, et professions libérales). « Le démarrage, qui s’est effectué début mars, s’avère plus que positif », déclare Philippe Bard, président de l’Union commerciale Chambéry en Ville. Autre outil pour doper le commerce : le site Achat-Ville/ Achat-Savoie, développé par la CCI.  

La rénovation de la ville n’est pas finie et de nombreux projets sont encore à l’étude, aussi bien en centre-ville que dans les quartiers. De quoi rendre encore plus attractive la capitale historique de la Savoie, où Jean-Jacques Rousseau vécut,  "des années heureuses" , selon les propres termes de l’écrivain…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises